🔮 URGENT – Dr Arouna LourĂ© rĂ©quisitionnĂ© pour 1 mois Ă  Koumbri

0
7386

Le mĂ©decin anesthĂ©siste Arouna LourĂ© a reçu, jeudi, une notification lui sommant de se rendre lundi Ă  Koumbri dans la rĂ©gion du Nord oĂč 53 personnes – 17 militaires et 36 Volontaires pour la dĂ©fense de la patrie (VDP) – ont Ă©tĂ© tuĂ©es lundi. L’information a Ă©tĂ© confirmĂ©e, vendredi, Ă  OmĂ©ga par plusieurs sources proches du mĂ©decin.

D’abord les proches du mĂ©decin Ă©voquaient un enlĂšvement. Mais par la suite, c’est Arouna LourĂ© lui-mĂȘme qui confirme – dans un forum – avoir Ă©tĂ© rĂ©quisitionnĂ© pour se rendre dĂšs lundi Ă  Koumbri. Un journaliste de OmĂ©ga a pu consulter la notification de rĂ©quisition en question. La rĂ©quisition prendra un mois. Du 11 septembre au 11 octobre.

La rĂ©quisition est dĂ©livrĂ©e par le chef d’état-major gĂ©nĂ©ral adjoint des armĂ©es le colonel Moussa Diallo. Arouna LourĂ© est rĂ©quisitionnĂ©, selon la notification, « à l’effet d’apporter son concours de servir au sein de l’unitĂ© dĂ©ployĂ©e Ă  Koumbri au profit du 12eme RĂ©giment d’Infanterie Commando (12mRIC) dans le cadre de ses missions et opĂ©rations de sĂ©curisation du territoire national ».

La rĂ©quisition cependant ne mentionne aucune prĂ©cision sur comment le mĂ©decin devra se rendre dans la localitĂ© ? Mieux, dans la premiĂšre notification, son prĂ©nom Ă©tait mal Ă©crit. Arouna au lieu de Harouna. La notification ne comporte pas le numĂ©ro matricule du mĂ©decin en poste Ă  l’hĂŽpital de Bogodogo. Mais ce vendredi, selon nos informations, le mĂ©decin a pu faire changer et a reçu une nouvelle notification.

Depuis plusieurs mois, l’ancien dĂ©putĂ© sous le lieutenant-colonel Damiba est trĂšs critique vis-Ă -vis de la gouvernance surtout sĂ©curitaire et humanitaire du Capitaine Ibrahim TraorĂ©. AprĂšs l’attaque de Koumbri, il a – sur sa page Facebook – rendu hommage aux forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ©, ainsi qu’aux volontaires pour la dĂ©fense de la patrie. Cependant, il a prĂ©cisĂ© qu’il ne fallait jamais confondre les « forces combattantes sur les diffĂ©rents fronts aux dĂ©serteurs constitutionnalisĂ©s qui se sont bunkerisĂ©s Ă  Ouagadougou ».

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire