🔮Triple-saut : ArrivĂ© tardivement dans la discipline, Zango sur le toit du monde 

0
2150

 

 

Champion du monde du triple-saut lundi 21 aoĂ»t Ă  Budapest, Hugues Fabrice Zango ne s’attendait pas Ă  faire carriĂšre dans cette discipline. Le BurkinabĂš a commencĂ© l’athlĂ©tisme un peu par hasard. En 2011, il est repĂ©rĂ© par un entraĂźneur lors au stade du 4 aoĂ»t lors de l’USSU-BF, une compĂ©tition scolaire organisĂ©e au Burkina Faso.

 

Avec Christian Sanon, Zango s’entraĂźne de 2012 jusqu’en 2015. En 2016, il s’envole pour la France pour poursuivre ses Ă©tudes. C’est lĂ  qu’il rencontre Teddy Tamgho, champion du monde du triple-saut en 2013 et dĂ©tenteur du record du monde en salle Ă  l’Ă©poque.

 

L’histoire d’amour entre le BurkinabĂš et le Français va porter des fruits. Zango trouve des clĂ©s pour devenir l’un des meilleurs triple-sauteur de la planĂšte et le numĂ©ro 1 depuis le 21 aoĂ»t.

Quelques annĂ©es aprĂšs, le palmarĂšs de l’Etalon est l’un des plus allĂ©chants dans son domaine:

 

Champion du monde en 2023

 

Vice-champion du monde en 2023

 

3e en 2019

 

Médaillé de bronze aux JO de Tokyo en 2021

 

Champion d’Afrique en 2018 et 2022

 

Vainqueur des Jeux africains en 2019

 

MĂ©daillĂ© d’or au circuit mondial de l’IAAF en 2020

 

Deux fois mĂ©daillĂ© d’Or aux Jeux de la Francophonie (2017 et 2023)

 

DĂ©tenteur du record du monde en salle avec 18,07m

 

DĂ©tenteur du record d’Afrique en triple-saut avec 17,82m

 

Bernabé Kablé/Oméga médias

Laisser un commentaire