🔮 URGENT – Niger: La junte dĂ©nonce les accords militaires avec la France

0
2217

Les militaires qui ont pris le pouvoir Ă  Niamey ont dĂ©noncĂ© une sĂ©rie d’accords qui lient le pays Ă  la France. Il s’agit d’accords dans le domaine sĂ©curitaire et de la dĂ©fense que la junte dĂ©nonce au regard, dit-elle, de « l’attitude dĂ©sinvolte et Ă  la rĂ©action de la France » relativement Ă  la situation interne qui prĂ©vaut au Niger.

Lire l’intĂ©gralitĂ© du dĂ©cret signĂ© par le prĂ©sident du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, le gĂ©nĂ©ral Abdourahamane Tchiani👇

1. « Face Ă  l’attitude dĂ©sinvolte et Ă  la rĂ©action de la France relativement Ă  la situation interne qui prĂ©vaut dans notre pays (Niger), le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie dĂ©cide de dĂ©noncer les accords de coopĂ©ration dans le domaine de la sĂ©curitĂ© et de la dĂ©fense avec cet État, notamment l’accord du 19 fĂ©vrier 1977 sur la coopĂ©ration militairetechnique, conformĂ©ment Ă  son article 12 et au prĂ©avis de 3 mois;

2. L’accord du 25 mai 2013 relatif au rĂ©gime juridique de l’intervention des militaires français au Niger pour la sĂ©curitĂ© au Sahel, conformĂ©ment Ă  son point 7 et au prĂ©avis d’un mois.

3. L’accord du 19 juillet 2013 sur le statut des militaires français prĂ©sents au Niger dans le cadre de l’intervention française pour la sĂ©curitĂ© au Sahel, conformĂ©ment Ă  son article 13 et auprĂ©avis de 6 mois;

4. L’arrangement technique du 2 janvier 2015 relatif au stationnement et aux activitĂ©s du dĂ©tachement InterarmĂ©es français sur
les territoires de la République du Niger, conformément à son article 13 et au préavis de 30 jours;

5. Le protocole additionnel du 28 avril 2020 à l’accord du 25 mars 2013 relatif au rĂ©gime juridique de l’intervention militaire française au Niger pour la sĂ©curitĂ© au Sahel et Ă  l’accord du 19 juillet 2013 sur le statut des militaires français prĂ©sents au Niger dans le cadre de l’intervention française pour la sĂ©curitĂ© au Sahel, dĂ©terminant le statut du dĂ©tachement non français de la force, conformĂ©ment Ă  son article 4 et au prĂ©avis de 90 jours.

Une correspondance diplomatique sera adressée à cet effet. »

Fait à Niamey, le 3 août 2023, signé le président du Conseil national pour la sauvegarde de la patrie, le général Abdourahamane Tchiani.

Laisser un commentaire