🔮Bastonnade d’un homme Ă  RakissĂ© (Komsilga) : le procureur se saisit de l’affaire et 9 personnes aux arrĂȘts

0
3238

 

9 personnes ont Ă©tĂ© interpellĂ©es suite Ă  la publication d’une vidĂ©o, devenue virale sur les rĂ©seaux sociaux, dont le contenu montre une scĂšne d’un homme battu par des individus.  Les faits se sont dĂ©roulĂ©s Ă  RakissĂ© dans la commune de Komsilga selon les premiers Ă©lĂ©ments de l’enquĂȘte ouverte sur instruction du procureur du Faso prĂšs le tribunal de grande instance Ouaga 2.

Le parquet, dans un communiqué en date 28 juillet, révÚle que  » la victime, un quinquagénaire, souffrant de troubles mentaux, aux dires de ses proches, se trouverait actuellement en soins dans son village et sa vie serait hors de danger. »

 

Les tortionnaires qui reprocheraient Ă  la victime d’avoir « profanĂ© un lieu sacrĂ© d’une guĂ©risseuse » sont poursuivis pour sĂ©questration, coups et blessures volontaires.

 

L’intĂ©gralitĂ© du communiquĂ© Ă  lire ici đŸ‘‡đŸœ

 

 

đ—–đ—ąđ— đ— đ—šđ—Ąđ—œđ—€đ—šđ—˜ 𝗗𝗹 đ—Łđ—„đ—ąđ—–đ—šđ—„đ—˜đ—šđ—„ 𝗗𝗹 𝗙𝗔𝗩𝗱 đ—Łđ—„đ—˜Ì€đ—Š 𝗟𝗘 đ—§đ—„đ—œđ—•đ—šđ—Ąđ—”đ—Ÿ 𝗗𝗘 đ—šđ—„đ—”đ—Ąđ——đ—˜ 𝗜𝗡𝗩𝗧𝗔𝗡𝗖𝗘 𝗱𝗹𝗔𝗚𝗔 𝗜𝗜

 

Le jeudi 27 juillet 2023, mon Parquet a Ă©tĂ© saisi d’une dĂ©nonciation de faits objet d’une vidĂ©o devenue virale sur les rĂ©seaux sociaux. Le contenu de cette vidĂ©o montre une scĂšne  d’un homme battu par des individus dans une localitĂ© dont le recoupement d’informations a permis d’identifier comme Ă©tant le village de RakissĂ© situĂ© dans la commune de Komsilga.

 

Face Ă  ces faits d’une particuliĂšre gravitĂ© pouvant recevoir les qualifications d’infractions pĂ©nales  de đ—°đ—Œđ˜‚đ—œđ˜€ đ—Č𝘁 𝗯đ—čđ—Č𝘀𝘀𝘂𝗿đ—Č𝘀 đ˜ƒđ—Œđ—čđ—Œđ—»đ˜đ—źđ—¶đ—żđ—Č𝘀 (articles 512-18 et suivants du Code pĂ©nal), de 𝘀đ—ČÌđ—Ÿđ˜‚đ—Čđ˜€đ˜đ—żđ—źđ˜đ—¶đ—Œđ—» (articles 523-1 Ă  523-3 du Code pĂ©nal), j’ai procĂ©dĂ© Ă  l’ouverture d’une enquĂȘte et instruit le Commissariat de Police de District de Komsilga d’identifier et d’interpeller les auteurs de ces agissements affligeants.

Selon les informations recueillies et des Ă©lĂ©ments fiabilisĂ©s, les tortionnaires reprocheraient Ă  la victime d’avoir « profanĂ© un lieu sacrĂ© d’une guĂ©risseuse » qui serait leur « patronne ».

 

La victime, un quinquagénaire, souffrant de troubles mentaux, aux dires de ses proches, se trouverait actuellement en soins dans son village et sa vie serait hors de danger.

 

A ce stade de l’enquĂȘte, neuf (09) personnes contre lesquelles des indices sĂ©rieux de participation ou de complicitĂ© de participation aux sĂ©vices ont Ă©tĂ© interpellĂ©es.

Les enquĂȘteurs, dont je salue le professionnalisme, sont Ă  pied d’Ɠuvre pour faire la lumiĂšre sur ces faits et interpeller les auteurs, complices et commanditaires de ces infractions.

 

Je tiens Ă  rassurer l’opinion que toutes les personnes impliquĂ©es dans cette affaire seront poursuivies et traduites devant les juridictions rĂ©pressives conformĂ©ment Ă  la loi.

 

Mon parquet, tout en appelant les populations Ă  la retenue, Ă  la pondĂ©ration et Ă  la responsabilitĂ© afin de prĂ©server les vies humaines et la paix sociale, tient à  rĂ©affirmer son intransigeance face Ă  toutes formes de violences et autres atteintes Ă  l’intĂ©gritĂ© humaine.

 

Fait Ă  Ouagadougou, le 28 juillet 2023

 

LE PROCUREUR DU FASO PAR INTÉRIM

 

NAGALO Abdoul Kader

Laisser un commentaire