🔮 Camions « suspects » arrĂȘtĂ©s Ă  Boulsa : Le Haut-commissaire de la province salue la vigilance des populations

0
2623

Le Haut-commissaire de la rĂ©gion du Centre-nord Adama Konseiga a fĂ©licitĂ©, dans un communiquĂ©, les populations de Boulsa, province du Namentenga, « pour leur vigilance et leur engagement citoyen dans la lutte contre l’insĂ©curitĂ© sous toutes ses formes ». Cela fait suite Ă  l’interception de camions « suspects » mercredi 12 juillet dernier par des populations, aidĂ©es de volontaires pour la dĂ©fense de la Patrie. Ils soupçonnaient le convoi de transporter du matĂ©riel destinĂ© aux groupes armĂ©s terroristes, selon des sources locales.

« Les cinq camions contiennent divers articles composĂ©s de piĂšces dĂ©tachĂ©es de motos, d’effets d’habillement, de cartons de radios, de cartons de peinture, d’une caisse photocopieuse, de cartons de gaz (type camping gaz), etc. », a indiquĂ© le Haut-commissaire de la rĂ©gion dans son communiquĂ© datĂ© du 17 juillet.

Le communiquĂ© prĂ©cise Ă©galement que les chauffeurs desdits camions ont Ă©tĂ© invitĂ©s Ă  retourner Ă  Kaya afin d’ĂȘtre pris en charge dans des convois sĂ©curisĂ©s et organisĂ©s par les autoritĂ©s compĂ©tentes, compte tenu des risques sĂ©curitaires.

Le lendemain de l’incident, jeudi, des personnes constituĂ©es en « mouvement » ont manifestĂ© aux alentours de la gendarmerie de la ville pour « connaĂźtre la vĂ©ritĂ© sur la situation », selon Ousmane Korgo, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du Mouvement Forces vives du Namentenga, joint au tĂ©lĂ©phone par OmĂ©ga mĂ©dias. Il ajoute que la manifestation a Ă©tĂ© rĂ©primĂ©e par les forces de l’ordre. Quatre personnes ont Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©es avant d’ĂȘtre relĂąchĂ©es, prĂ©cise-t-il.

Samedi 15 juillet, quasiment le mĂȘme scĂ©nario s’est produit. Cette fois, un camion transportant un conteneur en provenance de Dori et se rendant Ă  Ouagadougou a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©, toujours Ă  Boulsa. Selon Ousmane Korgo, « le transporteur a fait savoir qu’il transportait de la volaille ». « Quand ils ont ouvert, c’était des hommes et des femmes », dit Ousmane Korgo Ă  OmĂ©ga.

Il s’agit exactement de « Soixante-une (61) personnes », prĂ©cise le Haut-commissaire, qui ajoute que le camion a Ă©tĂ© autorisĂ© Ă  poursuivre son chemin aprĂšs les vĂ©rifications effectuĂ©es par les services de sĂ©curitĂ©.

Tout en comptant sur « le civisme et le sens élevé de responsabilité des populations », le Haut-commissaire les invite à vaquer librement à leurs activités et à faire confiance aux forces de défense et de sécurité qui conduisent avec détermination les opérations de sécurisation dans la province. « Des investigations plus approfondies sont en cours pour faire toute la lumiÚre sur ces événements », rassure le Haut-commissaire.

Yaya Diomandé / Oméga Médias

Laisser un commentaire