🔮 RĂ©fĂ©rendum au Mali : la CEDEAO salue un « pas important’ vers un retour Ă  l’ordre constitutionnel

0
1644

Les chefs d’États de la CommunautĂ© Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), rĂ©unis dimanche Ă  Bissau, ont dĂ©clarĂ© avoir pris acte de la tenue du rĂ©fĂ©rendum constitutionnel au Mali. Un scrutin qui marque, selon la CEDEAO, une Ă©tape majeure dans la mise en Ɠuvre de la feuille de route de la transition au Mali et « un pas important vers le rĂ©tablissement de l’ordre constitutionnel ».

La confĂ©rence des Chefs d’États et gouvernement a Ă©galement invitĂ© le Burkina Faso, le Mali et la GuinĂ©e, États membres en transition, Ă  respecter leur engagement concernant l’Ă©chĂ©ancier de transition de 24 mois convenu.

Selon le communiqué final diffusé au sortir de cette 63eme session ordinaire, la CEDEAO dit regretter « la coopération trÚs limitée que les médiateurs ont reçue de la part des autorités de transition. »

Tout en fĂ©licitant ces mĂ©diateurs « pour leur dĂ©termination Ă  faire assurer le respect par les États membres en transition de leurs obligations en matiĂšre de restauration de l’ordre constitutionnel », la confĂ©rence a instruit la commission de la CEDEAO Ă  faciliter la fourniture d’un soutien en matiĂšre de sĂ©curitĂ© et d’aide humanitaire aux trois États membres, afin d’assurer la mise en Ɠuvre effective des Ă©chĂ©anciers de transition.

Concernant les processus Ă©lectoraux dans l’espace sous-rĂ©gional, les Chefs d’États de la CEDEAO ont fĂ©licitĂ© le PrĂ©sident SĂ©nĂ©galais Macky Sall pour son adresse Ă  la nation du 3 juillet dernier. Un discours qui a « contribuĂ© Ă  l’apaisement des tensions, dĂ©montrant son engagement en faveur de la paix, de la sĂ©curitĂ© et de la stabilitĂ© du SĂ©nĂ©gal » indique le communiquĂ©.

Adam’s Kaled Ouedraogo/OmĂ©ga mĂ©dias

Laisser un commentaire