🔮 Examens scolaires 2023 : la CNSE dĂ©nonce de « graves problĂšmes » dans l’organisation

0
2090

La non stabilitĂ© et la non maĂźtrise du logiciel de gestion des examens par les acteurs impliquĂ©s dans le dĂ©roulement des examens, la publication des listes des examinateurs avec toutes les informations les concernant sur les rĂ©seaux sociaux et la non disponibilitĂ© des convocations pour les examinateurs du BaccalaurĂ©at Ă  la veille de l’administration des Ă©preuves sont entre autres dysfonctionnements recensĂ©s par la Coordination Nationale des Syndicats de l’Ă©ducation dans l’organisation des examens scolaires de la session de 2023.

La CNSE, dans un communiquĂ© en date du 19 juin, dĂ©nonce donc une « situation gravissime qui porte d’énormes germes Ă  mĂȘme d’entacher la crĂ©dibilitĂ© des examens scolaires dans notre pays ».

« Tout ceci dĂ©note, sans conteste, soit d’une vĂ©ritable insuffisance dans la prĂ©paration des examens, soit d’une incapacitĂ© des acteurs de la chaine de prĂ©paration, soit d’un acte de sabotage » conclut la CNSE.

 

IntĂ©gralitĂ© du communiquĂ© Ă  lire ici đŸ‘‡đŸœ

 

COMMUNIQUE DE LA CNSE SUR L’ORGANISATION DES EXAMENS SCOLAIRES 2023.

L’organisation des examens scolaires de la session de 2023 aussi bien au niveau du primaire que du post-primaire et secondaire est Ă©maillĂ©e de graves problĂšmes. La CNSE qui suit avec beaucoup d’attention cette situation, et en attendant d’y revenir avec une analyse plus approfondie, par ce communiquĂ© voudrait prendre l’opinion Ă  tĂ©moin sur les consĂ©quences dommageables qu’elle produit et produira pour la qualitĂ© de l’organisation des examens et Ă©ventuellement la crĂ©dibilitĂ© des diplĂŽmes qui en seront issus.

 

En effet, il est apparu :

–              de sĂ©rieuses difficultĂ©s liĂ©es au logiciel de gestion des examens ayant entrainĂ© divers problĂšmes dans l’administration et dans la proclamation des rĂ©sultats des examens du BEPC, du BEP, du CAP et du CEP. Ainsi, la non stabilitĂ© du logiciel et sa non maĂźtrise par les acteurs impliquĂ©s dans le dĂ©roulement des examens, entre autres, ont Ă©tĂ© sources de multiples problĂšmes dont on peut imaginer les consĂ©quences. Les difficultĂ©s de gestion des listes des candidats dans les centres d’examen, des anonymats, de proclamation des rĂ©sultats en sont une illustration Ă©loquente ;

–             la publication des listes des examinateurs avec toutes les informations les concernant sur les rĂ©seaux sociaux, traduisant un cafouillage et violant le principe de confidentialitĂ© de la convocation qui constitue un aspect important permettant de minimiser les risques de manipulations ;

–              la non disponibilitĂ© des convocations pour les examinateurs de l’examen du BaccalaurĂ©at Ă  la veille de l’administration des Ă©preuves ;

–              etc.

Tout ceci dĂ©note, sans conteste, soit d’une vĂ©ritable insuffisance dans la prĂ©paration des examens, soit d’une incapacitĂ© des acteurs de la chaine de prĂ©paration, soit d’un acte de sabotage. Aucune de ces options ne peut ĂȘtre acceptĂ©e, ni tolĂ©rĂ©e au regard du contexte actuel qui prĂ©vaut dans notre pays et des sacrifices extrĂȘmement incommensurables que la communautĂ© Ă©ducative a consenti sur le terrain pour conduire une annĂ©e scolaire des plus difficiles Ă  terme.

Aussi, la CNSE condamne cette situation gravissime qui porte d’énormes germes Ă  mĂȘme d’entacher la crĂ©dibilitĂ© des examens scolaires dans notre pays. Elle exige des autoritĂ©s :

  1. Une communication transparente sur les raisons qui ont prĂ©valu Ă  la survenue de ces problĂšmes dans l’organisation des examens scolaires, tout ordre confondu, afin de lever tout Ă©quivoque quant Ă  leur impact sur la crĂ©dibilitĂ© desdits examens ;
  2. La prise de dispositions pour situer les responsabilitĂ©s liĂ©es ces manquements afin d’en tirer toutes les consĂ©quences ;
  3. La rĂ©solution rapide de l’ensemble de ces problĂšmes et/ou la prise en charge de leurs consĂ©quences sur les candidats, les examinateurs et le systĂšme d’organisation des examens scolaires.

Par ailleurs, la CNSE invite les structures et militant(e)s Ă  recenser tous les problĂšmes rencontrĂ©s dans l’organisation des examens scolaires de la session de 2023 et leurs consĂ©quences immĂ©diates, Ă  moyen et long terme afin de les lui communiquer.

 

Fait Ă  Ouagadougou, le 19 Juin 2023.

 

Pour la CNSE

Souleymane BADIEL

Le Coordonnateur

Laisser un commentaire