🔮Boucle du Mouhoun : une attaque fait 32 morts à Wakara ( MBDHP)

0
2358

 

L’attaque dans le village de Wakara ainsi qu’un campement peul jouxtant ladite localitĂ©, le dimanche 28 mai 2023, a fait 32 morts selon un bilan du Mouvement BurkinabĂ© des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP).
L’attaque attribuĂ©e aux Groupes ArmĂ©s Terroristes (GAT) aurait fait Ă©galement de nombreux blessĂ©s et des dĂ©gĂąts matĂ©riels.

« DĂ©jĂ , le samedi 27 mai 2023, veille de l’attaque de Wakara, entre Nouna et DĂ©dougou, un convoi de transporteurs escortĂ© par des Ă©lĂ©ments des Forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© (FDS) et des Volontaires pour la dĂ©fense de la patrie (VDP), Ă©tait tombĂ© dans une embuscade tendue par les GAT, avec un lourd bilan de trente (30) VDP et deux (2) jeunes civils tuĂ©s » peut-on lire dans le communiquĂ© du MBDHP/Section Mouhoun en date du 15 juin 2023.

IntĂ©gralitĂ© du communiquĂ© Ă  lire ici đŸ‘‡đŸœ

 

 

Le Dimanche 28 mai 2023, jour de son marchĂ© hebdomadaire, le village de Wakara (Commune de Bondokuy, province du Mouhoun) ainsi qu’un campement peul jouxtant ledit village, ont subi une attaque d’une extrĂȘme violence de Groupes armĂ©s terroristes (GAT) qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  au moins trente-deux (32) personnes.

A la suite de cette attaque lĂąche et barbare, l’on enregistre Ă©galement de nombreux blessĂ©s et des dĂ©gĂąts matĂ©riels. TerrorisĂ©es par la furie des assaillants, une grande partie des populations ont dĂ» fuir le village Ă  la hĂąte, abandonnant leurs biens (vivres, vĂȘtements, bĂ©tails, objets de valeur, moyens roulants

), pour trouver refuges Ă  Ouarkoye, Bobo-Dioulasso, Ouagadougou, DĂ©dougou.

D’autres se sont momentanĂ©ment mis Ă  l’abri dans des villages voisins (FakĂ©na, Bondokuy, Souana, Bankouma, Dora), tandis qu’un nombre non nĂ©gligeable continue d’errer en brousse Ă  la recherche de destinations relativement sĂ©curisĂ©es.

DĂ©jĂ , le samedi 27 mai 2023, veille de l’attaque de Wakara, entre Nouna et DĂ©dougou, un convoi de transporteurs escortĂ© par des Ă©lĂ©ments des Forces de dĂ©fense et de sĂ©curitĂ© (FDS) et des Volontaires pour la dĂ©fense de la patrie (VDP), Ă©tait tombĂ© dans une embuscade tendue par les GAT, avec un lourd bilan de trente (30) VDP et deux (2) jeunes civils tuĂ©s.

En ces circonstances particuliÚrement douloureuses, la section MBDHP du Mouhoun présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées de toutes les victimes, souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Face à une telle situation persistante et traumatisante, la section MBDHP du Mouhoun condamne fermement ces attaques lùches et barbares et invite les autorités nationales et locales habilitées et compétentes à :
‱ tout mettre en Ɠuvre pour assurer, sans discrimination, la sĂ©curitĂ© des personnes et de leurs biens sur l’ensemble du territoire de la province du Mouhoun ;

‱ doter les FDS et les VDP de moyens nĂ©cessaires et suffisants pour mener Ă  bien leur mission de sĂ©curisation des personnes et de leurs biens, de mĂȘme que de l’ensemble des axes routiers de la province ;

‱ dĂ©ployer convenablement les services de l’Etat chargĂ©s de l’action humanitaire en vue de faciliter les opĂ©rations d’identification et d’enregistrement des Personnes dĂ©placĂ©es internes (PDI) sur l’ensemble sites d’accueil Ă©tablis dans la province ;

‱ Ɠuvrer Ă  mettre dĂ©finitivement un terme aux exĂ©cutions sommaires et extrajudiciaires, ainsi que les assassinats ciblĂ©s ;

‱ enregistrer et traiter sans complaisance, les plaintes rĂ©currentes pour exĂ©cutions sommaires et extrajudiciaires ciblĂ©es, dont font l’objet certains Ă©lĂ©ments des FDS et des VDP, notamment Ă  Bondokuy et Ă  KĂ©ra ;

‱ instruire les structures et institutions en capacitĂ© d’apporter une assistance humanitaire Ă  le faire dans l’urgence, au bĂ©nĂ©fice des populations meurtries de Wakara, actuellement rĂ©fugiĂ©es dans les villages de Bondokuy, Ouarkoye, FakĂ©na, Souana, Dora et Ă  DĂ©dougou.

Par ailleurs, la section appelle :

‱ les populations des villes et des villages d’accueil Ă  recevoir Ă  bras ouverts les personnes dĂ©placĂ©es internes (PDI) et Ă  dĂ©velopper Ă  leur endroit une solide chaine de solidaritĂ© ;

Elle invite une fois de plus ses militants Ă  prendre trĂšs au sĂ©rieux la menace terroriste et Ă  s’organiser aux cĂŽtĂ©s des autres organisations dĂ©mocratiques et rĂ©volutionnaires, pour exiger le droit, sans discrimination, Ă  la sĂ©curitĂ© pour les populations des villes et des campagnes.

DĂ©dougou, le 15 juin.2023
Le Bureau de la section.

Laisser un commentaire