🔮La banque mondiale offre plus de 4 milliards de francs CFA à la CAMEG

0
814

La Banque Mondiale, a offert, vendredi, plus de 4 milliards de francs CFA Ă  la Centrale d’achat des mĂ©dicaments essentiels gĂ©nĂ©riques et des consommables mĂ©dicaux (CAMEG), pour la construction d’un entrepĂŽt moderne.

Cette donation a Ă©tĂ© annoncĂ©e, lors d’une visite d’une dĂ©lĂ©gation de la Banque mondiale, conduite par le Directeur mondial santĂ©, nutrition et population, Dr Juan Pablo, dans les locaux de la CAMEG Ă  Tengandogo. La dĂ©lĂ©gation est venue s’imprĂ©gner des conditions de travail de la CAMEG dans sa mission de distribution des mĂ©dicaments essentiels gĂ©nĂ©riques.

« La CAMEG assure sa mission essentielle qui est de soutenir les aspects d’équitĂ©, pour assurer que l’accĂšs aux mĂ©dicaments soit Ă©gal et vraiment disponible pour toute la population sans excĂšs de coĂ»t », a relevĂ© Juan Pablo, Directeur mondial santĂ©, nutrition et population de la Banque mondiale.

Dr Juan Pablo a salué le leadership de la Directrice Générale et son personnel pour les efforts consentis au quotidien pour une CAMEG  performante et résiliente malgré les différents défis rencontrés.

« Nous sommes fiers et trÚs heureux de recevoir la visite de M. Juan Pablo dans nos locaux, malgré son agenda chargé.

Son engagement et son soutien manifeste envers notre structure et son impact en tant qu’outil incontournable de la mise en Ɠuvre des politiques de santĂ© de l’Etat, suite aux diffĂ©rents plaidoyers effectuĂ©s sous le leadership du Ministre de la santĂ©, va faciliter la construction d’un entrepĂŽt moderne suite aux deux sinistres dont la CAMEG a fait l’objet, ce qui est une trĂšs bonne nouvelle pour les populations car nous pourrons stocker plus de mĂ©dicaments et dans des conditions optimales et de ce fait permettre le traitement de plus de personnes » a dĂ©clarĂ© la directrice GĂ©nĂ©rale de la CAMEG Dr Anne-Maryse K’haborĂ©

Un entrepĂŽt qui, dit-elle, aura tout ce qu’il faut en termes de sĂ©curitĂ© incendie avec plus de 7 000 palettes selon le plan. « Nous voulons faire de ce lieu, un centre d’excellence sous-rĂ©gional», a fait savoir la directrice gĂ©nĂ©rale de la CAMEG qui ajoute que la population du Burkina Faso augmente et, avec la gratuitĂ© des soins, il y a un besoin accru de mĂ©dicaments ». Ce qui, selon elle, fait que les capacitĂ©s de stockage deviennent faibles.

Ce projet, poursuit Dr Anne-Maryse K’haborĂ©, montre Ă  souhait que la Banque mondiale fait encore et toujours confiance Ă  la CAMEG, Il y a lieu donc de saluer le partenariat entre cette institution et le gouvernement burkinabĂš.

GisÚle Tirogo / Oméga Médias

Laisser un commentaire