🔮 Mise sous scellĂ© de l’ÉvĂ©nement : Le CNPNZ et la SEP lancent un appel Ă  soutien (CommuniquĂ©)

0
1428

Le Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ) et la SociĂ©tĂ© des Ă©diteurs de la presse privĂ©e (SEP) ont dĂ©noncĂ©, mardi, un « harcĂšlement politico-financier », Ă  l’encontre du journal d’investigation L’ÉvĂšnement, aprĂšs la mise sous scellĂ© des locaux du journal par les services des impĂŽts, pour reliquat impayĂ©.

D’une hauteur de plus de 20 millions de francs CFA, le montant du redressement fiscal pourrait, selon le CNPNZ et la SEP, signifier la mort pure et simple du mĂ©dia.

Pour Ă©viter cela et « garantir la pĂ©rennitĂ© des rares leviers qui nous restent, pour prĂ©server l’état de droit et garantir la dĂ©mocratie, le droit Ă  l’information », les deux organisations de presse lancent un appel Ă  soutenir Ă  travers une souscription volontaire.

Les contributions sont recevables via les canaux suivant :

–          Orange money au 06 48 09 04,       

–          Moov money: 70 24 26 51

–          Par virement bancaire : Ecobank 170104170001 RIB : 81, IB Bank 00325606018760

 

Lire l’intĂ©gralitĂ© du CommuniquĂ© du CNPNZ et la SEP ici đŸ‘‡đŸœ

 

Communiqué

Appel à soutenir le journal d’investigation L’Evùnement


Le Centre national de presse Norbert Zongo et la SociĂ©tĂ© des Editeurs de la Presse PrivĂ©e (SEP) lancent un appel Ă  soutenir le journal L’EvĂ©nement victime d’un harcĂšlement politico-financier, Ă  travers une souscription volontaire, en vue de le sauver d’une mort programmĂ©e.

A tous les lectrices et lecteurs du journal L’Evùnement,

A toutes les bonnes volontés à travers le monde,

A tous les dĂ©mocrates d’ici et d’ailleurs,

Aux organisations professionnelles, syndicales et patronales,

Aux défenseurs des droits humains,

A tous les citoyens burkinabĂš de l’intĂ©rieur et de la diaspora,

Depuis le 02 juin 2023, Le Bimensuel d’investigation L’EvĂ©nement a Ă©tĂ© mis sous scellĂ©s par la Direction gĂ©nĂ©rale des impĂŽts du Burkina Faso. Bien que le journal soit redevable aux impĂŽts, il est difficile de ne pas penser qu’il y a un lien entre le travail d’investigation de ce journal et sa fermeture manu-militari par les impĂŽts. Dans ce contexte Ă©conomique trĂšs difficile pour les entreprises nationales et la presse en particulier, le montant de prĂšs de 20 millions de FCFA qu’on rĂ©clame Ă  L’EvĂ©nement pourrait signifier la mort pure et simple de ce mĂ©dia.

Depuis le 10 mai 2001, avec prĂšs d’un quart de siĂšcle d’existence, L’EvĂšnement,  nĂ© dans l’adversitĂ© au lendemain de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, a contribuĂ© remarquablement Ă  l’élargissement des espaces de libertĂ© au Burkina Faso, Ă  la libertĂ© d’expression et de la presse et Ă  l’ancrage dĂ©mocratique.

C’est pourquoi, la SociĂ©tĂ© des Ă©diteurs de la presse privĂ©e (SEP) et le Centre national de presse Norbert Zongo lancent un appel Ă  toutes et Ă  tous, pour une souscription volontaire, Ă  l’effet de soutenir ce journal d’investigation.  Cette levĂ©e de fonds est un sursaut rĂ©publicain, en vue de protĂ©ger et garantir la pĂ©rennitĂ© des rares leviers qui nous restent, pour prĂ©server l’état de droit et garantir la dĂ©mocratie, le droit Ă  l’information en sauvant cet outil indispensable de la bonne gouvernance et de la redevabilitĂ© au Burkina Faso.

Vos contributions sont recevables par orange money au 06 48 09 04,   Moov : 70 24 26 51

Par virement bancaire : Ecobank 170104170001 RIB : 81, IB Bank 00325606018760

Le Centre de presse Norbert Zongo et la Société des Editeurs de la presse privée vous remercient toutes et tous pour votre engagement.

Laisser un commentaire