Arts plastiques : L’Association BARSO lance son projet de production sculptures en bronze suivi d’une mise en marché

0
201

L’Association nationale des artistes plasticiens du Burkina (BARSO) qui a bénéficié de l’appui du fonds de développement culturel et touristique a procédé ce mardi 23 mai 2023 au lancement des travaux du projet « Atelier de production sculptures en bronze suivi d‘une mise en marché » au siège de l’association à Ouagadougou.

Ce projet a pour but de contribuer au développement de la filière des arts plastiques et appliqué au Burkina. 

Prévu pour 8 mois, ce projet se déroule en deux phases selon ses promoteurs. Une première qui consistera à la production d’œuvres semi monumentales par les artistes bénéficiaires, et une seconde phase qui comportera la vente des différentes œuvres à travers des expositions dans différentes villes du pays. Les bénéficiaires du projet au nombre de 10 sont issues des régions du Centre, Centre-Est et du Centre-Ouest.

Jean Luc Bambara le président de l’association Barso explique les objectifs visés. « L’atelier comme on l’a dit tant consistera à produire des œuvres et après développer des politiques de commercialisation pour pouvoir aider les artistes à vivre de leur art. Ce présent atelier est programmé pour une durée de huit mois, mais elle peut également aller au-delà ou moins. Après ça sera en fonction de la qualité des œuvres produites que l’on passera à la phase de commercialisation qui est la plus importante et la plus attendue. », a-t-il indiqué.

Arts plastiques Burkina
Une vue des artistes présents à la cérémonie de lancement du projet

Cet engagement de l’association Barso entre dans les prérogatives du ministère en charge de la culture à en croire Adama Segda, représentante du ministre en charge de la culture.

« Le ministère accompagne depuis plusieurs années les artistes dans le cadre de développement de toutes les filières culturelles en générale surtout celle des arts plastiques. Il y a donc des soutiens pour l’organisation des expositions ventes, il y a également des soutiens à la mobilité extérieure des artistes qui sont déjà là » a-t-elle affirmé.

Faouzia Zongo/ Oméga médias

Laisser un commentaire