🔴 Journée de jeûne et de prière pour la paix: les traditionalistes ont imploré les ancêtres

0
1818

Ce samedi 20 mai est décrété par le gouvernement, journée nationale de jeûne et de prières pour la paix et la cohésion sociale. À cet effet, les différentes confessions religieuses se sont organisées pour des séances de prières sur l’ensemble du territoire. À Ouagadougou des coutumiers se sont retrouvés au palais du Moro Naaba, où des sacrifices ont été faits en faveur du retour de la paix au pays. Une délégation gouvernementale composée de 4 ministres et conduite par Bassolma Bazié, ministre d’Etat, ministre en charge de la fonction publique a effectué le déplacement avec un message du chef de l’Etat.

 

« Le message est le même, c’est celui du retour de la paix et la cohésion sociale », a laissé entendre Bassolma Bazié qui poursuit «Une délégation est actuellement avec les catholiques, une autre avec les musulmans ainsi que les évangélistes. Nous sommes ici aux côtés des dépositaires de nos traditions parce que nous savons également le rôle qu’ils jouent dans nos sociétés » a ajouté le ministre d’Etat qui n’a jamais caché son appartenance à « la religion traditionnelle ».

 

La délégation a aussi remis des poulets et une enveloppe financière au Moro Naaba. Après avoir réitéré leur « disponibilité sans faille » à accompagner les actions en faveur de la reconquête du territoire, les chefs coutumiers ont également prodigué des conseils et des bénédictions à l’endroit des autorités de la transition.

 

La journée nationale de jeûne et de prière a été décrétée le 03 mars dernier, à l’issue du conseil de ministres. Cette journée a pour objectif de rassembler tous les Burkinabè autour de la prière et du jeûne pour un retour de la paix au Burkina Faso.

Abdoul Aziz Zoulabou/Omega médias

Laisser un commentaire