🔮 Terrorisme : « Pas question de nĂ©gocier, on va combattre », Capitaine IB

0
1669

NĂ©gocier ne fait pas partie des options du Capitaine Ibrahim TraorĂ©. Il l’a rĂ©affirmĂ© ce jeudi dans un grand entretien diffusĂ© Ă  la tĂ©lĂ©vision nationale. A la question du journaliste, la rĂ©ponse a Ă©tĂ© sans Ă©quivoque : « non, on ne nĂ©gocie pas ! ». « Il n’y a pas un centimĂštre de ce territoire lĂ  qu’on va nĂ©gocier. On ne donnera rien. pas un franc du contribuable », a insistĂ© le Chef de l’Etat, face camĂ©ra, dans son trellis habituel.

Sans prĂ©ciser qui l’a fait, le Capitaine TraorĂ© estime qu’« ils ont mis ça dans la tĂȘte des gens pour nous garder longtemps dans la guerre ». Pour lui, la nĂ©gociation avec les terroristes ne permet que de dĂ©placer le problĂšme.

D’ailleurs, suggĂšre-t-il, de prĂ©cĂ©dentes nĂ©gociations ont permis aux terroristes de mieux s’organiser. « En 2020 il y a eu des nĂ©gociations pour tenir les Ă©lections », affirme-t-il. Évoquant sa propre expĂ©rience de militaire sur le terrain, il raconte avoir reçu Ă  l’Ă©poque, avec ses frĂšres d’armes, des instructions leur disant d’arrĂȘter les « opĂ©rations cinĂ©tiques ». En d’autres termes, ils Ă©taient interdis de sortir des casernes.

« Nous avons Ă©tĂ© narguĂ©s (par les terroristes, ndlr) », confie le Chef de l’Etat, qui explique que certains groupes armĂ©s ont reçu des « malettes d’argent » qu’ils sont venus ensuite exhiber aux soldats, avec ce message : « votre gouvernement ne peut pas nous combattre. Il nĂ©gocie avec nous. DĂ©posez les armes ».

Certains militaires qui ont dĂ©sobĂ©i, Ă  en croire le PrĂ©sident, ont Ă©tĂ© punis. « Ç’a fait tomber la combativitĂ©. les militaires Ă©taient dĂ©couragĂ©s. Les gens partent en dĂ©tachement pour juste s’asseoir », raconte le Capitaine, qui regrette aussi que l’argent reçu par les terroristes ait servi Ă  les Ă©quiper davantage. En plus, « ç’a coupĂ© le lien entre nous et les populations », ajoute-t-il, Ă©voquant un dĂ©ficit de confiance.

« VoilĂ  ce que nĂ©gocier donne », conclue le Capitaine Ibrahim TraorĂ©, qui tranche : « Il n’est pas question de nĂ©gocier, on va combattre ».

Abdoul Fhatave Tiemtoré / Oméga Médias

Laisser un commentaire