🔴 Alerte – Karma : le Mali solidaire du peuple burkinabè ( Communiqué)

0
1144

 

 

Le gouvernement malien a traduit son soutien, jeudi, au Burkina Faso suite à l’attaque qui a visé des populations civiles dans le village de Karma, dans le Yatenga.

 

« Le Gouvernement de la Transition présente ses condoléances les plus attristées aux autorités ainsi qu’au peuple frère du repos de l’âme des défunts de cette barbarie » peut-on lire dans le communiqué signé par le porte-parole du gouvernement malien, Colonel Abdoulaye Maïga.

 

Les autorités de la transition malienne disent avoir été doublement peinées par le commentaire jugé inopportun du Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Umaro Sissoco Embalo.

 

« La peine du Gouvernement de la Transition a été aggravée par le commentaire inopportun de S.E. Umaro Sissoco EMBALO (…) qui a qualifié, sans aucune preuve, cet incident de Génocide, avant d’imposer certainement sa volonté à la commission de la CEDEAO qui a malheureusement, repris, l’état d’âme de S.E. Umaro Sissoco EMBALO dans son communiqué du 20 Avril 2023 » indique le Communiqué.

 

Cette réaction du Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO « constitue une ingérence grave dans les affaires intérieures du Burkina Faso » regrette le porte-parole du gouvernement malien.

 

Convaincu que « la manipulation des conflits identitaires par les groupes terroristes représente l’un de leurs modes opératoires, en vue de fragiliser la cohésion nationale », il appelle la CEDEAO à la retenue et à la prudence.

 

Et Bamako de préciser dans le communiqué que « la recherche des présumés auteurs d’infractions relève exclusivement de la compétence des autorités souveraines du Burkina Faso ».

 

Adam’s Kaled Ouedraogo/ Oméga médias

Laisser un commentaire