🔮 Vente de mĂ©dicaments gĂ©nĂ©riques : « nous avons dĂ©cidĂ© (…) l’arrĂȘt immĂ©diat et jusqu’Ă  nouvel ordre » (CommuniquĂ© du Syndicat des pharmaciens du Burkina)

0
1790

Dans un communiquĂ© en date du 08 Avril 2023, le Syndicat des pharmaciens du Burkina Faso informe que « suite au rĂ©ajustement de la marge sur les spĂ©cialitĂ©s dans les officines, l’autoritĂ© semble avoir optĂ© pour la rĂ©pression ».

Selon le syndicat,  » les auditions du REN-LAC, de la commission de la concurrence, de l’ALT, les rĂ©centes activitĂ©s des autoritĂ©s nous rĂ©confortent dans l’idĂ©e qu’elles ont choisi la voie du bras de fer ».

Le syndicat explique « qu’aprĂšs le courrier du ministre de la santĂ© Ă©voquant les files d’attentes et proposant des solutions sans fondements, nous avons suivi la grosse communication sur les arrĂȘtĂ©s portant fixation du prix des gĂ©nĂ©riques et des consommables mĂ©dicaux laissant prĂ©sager une tentative de rĂ©cupĂ©ration politique ».

« De plus, des projets d’arrĂȘtĂ©s sont en cours et s’ils sont adoptĂ©s en l’Ă©tat sonneront le glas de notre profession. [le] 7 avril 2023, nous avons assistĂ© Ă  une descente musclĂ©e du ministĂšre du commerce avec les forces de l’ordre chez nos quatre principaux grossistes privĂ©s » ajoute le communiquĂ©.

Des analyses du syndicat, « il ressort que la semaine prochaine nous pourrions assister à des contrÎles avilissants et médiatisés. Ces contrÎles porteront probablement sur les prix des médicaments génériques et des consommables médicaux »

De ce qui ressort de l’analyse faite par le Syndicat, il a Ă©tĂ© « dĂ©cidĂ© et (…) demandĂ© l’arrĂȘt immĂ©diat et jusqu’Ă  nouvel ordre de la vente des mĂ©dicaments gĂ©nĂ©riques et consommables mĂ©dicaux de la CAMEG dans les officines le temps d’apprĂ©cier l’Ă©volution de la situation ».

« Au regard, aussi, de l’augmentation des prix des mĂ©dicaments gĂ©nĂ©riques observĂ©e au niveau de la CAMEG sans justification, il vous ait Ă©galement demandĂ© d’arrĂȘter toute commande Ă  la CAMEG jusqu’Ă  nouvel ordre » a indiquĂ© le communiquĂ©.

 

Bruno Bayala / Oméga Médias

Laisser un commentaire