🔴 Zéphirin Diabré porte plainte contre Ibrahima Maïga et plusieurs autres internautes, (Communiqué)

0
2389

L’ancien ministre de la Réconciliation et Président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) a porté plainte, jeudi, contre l’activiste Ibrahima Maïga et plusieurs autres internautes pour « diffamation, mise en danger de la personne d’autrui, (…) », selon un communiqué, vendredi, du parti.

L’Union pour le Progrès et le Changement dans son communiqué dit porter plainte, au nom de son Président, contre Ibrahima Maiga, Faical Nikiema, Sansan Kambou, Salif Nikiema et plusieurs autres internautes pour diffamation, mise en danger de la personne d’autrui, et toutes autres infractions que l’enquête révèlera.

Le parti précise que la plainte a été adressée au Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouaga I.

« Une deuxième procédure sera enclenchée contre les auteurs de ces agissements à l’étranger, afin qu’ils répondent de leurs actes où qu’ils soient », indique le communiqué qui poursuit qu’une troisième procédure sera enclenchée auprès de la société Facebook, le réseau social où les délits ont été commis par publication ou partage de textes, images, vidéos, commentaires et autres.

« Notre parti a une totale confiance en la justice du Burkina Faso, et exprime le vœu que justice soit rendue en toute impartialité et avec diligence », affirme le parti.

Ibrahima Maïga et d’autres activistes avaient, dans des publications, indiqué que Zéphirin Diabré tente de déstabiliser la transition burkinabè avec des soutiens à l’extérieur comme Alassane Ouattara.

« Suite à l’interview que le Président Zéphirin Diabré, Président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), a accordée au journal Jeune Afrique, des officines malveillantes ont lancé contre lui une campagne de dénigrement, en publiant sur les réseaux sociaux des allégations mensongères sur de prétendues initiatives qu’il aurait entreprises récemment en liaison avec des contacts extérieurs », avait réagi le parti

« Le Président Diabré oppose le démenti le plus ferme à ces mensonges grotesques, fabriqués de toutes pièces et proférés sans honte et sans vergogne, et dont la vocation d’intimidation et de
chantage saute à l’œil nu », avait ajouté le communiqué.

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire