🔴 »Cette dénonciation est dans l’ordre normal des choses parce qu’elle est prévue dans les termes de l’accord militaire qui permet le déploiement des forces françaises ici au Burkina Faso (…) Une dénonciation qui est une sorte de préavis qui laisse un mois à l’autre partie pour accéder à la requête  » Jean Emmanuel Ouédraogo, porte-parole du gouvernement

0
522

Laisser un commentaire