🔮 URGENT – Le gouvernement donne 1 mois Ă  l’armĂ©e française pour quitter le pays

0
9151

Le Burkina a actĂ© le dĂ©part de l’armĂ©e française de son territoire. L’information qui Ă©mane de l’agence d’Etat, l’Agence d’information du Burkina (AIB) prĂ©cise que les forces françaises ont un mois pour quitter le Burkina.

L’agence affirme que le gouvernement burkinabĂš a dĂ©noncĂ© mercredi dernier, l’accord qui rĂ©git depuis 2018, la prĂ©sence des Forces armĂ©es françaises sur son territoire.

L’AIB explique que dans cette dĂ©nonciation, selon les termes de l’accord du 17 dĂ©cembre 2018, le gouvernement donne un mois aux Forces armĂ©es françaises pour quitter le territoire burkinabĂš.

Depuis plusieurs mois, des manifestations sont rĂ©guliĂšrement organisĂ©es pour demander le dĂ©part des militaires de l’opĂ©ration Sabre – quelque 300 militaires – stationnĂ©s Ă  Kamboinssin, au Nord-Est de Ouagadougou.

Ces manifestants accusent la France de ne pas ĂȘtre suffisamment engagĂ©e pour aider le Burkina Faso en proie au multiples attaques terroristes.

Depuis l’arrivĂ©e au pouvoir du Capitaine Ibrahim TraorĂ©, les relations entre la France et le Burkina se sont drastiquement dĂ©gradĂ©es laissant penser, de plus en plus, Ă  un rapprochement avec la Russie. Le Premier ministre Kyelem s’y est d’ailleurs rendu mi-dĂ©cembre 2022.

DĂ©but janvier, la SecrĂ©taire d’Etat auprĂšs du ministĂšre français des affaires Ă©trangĂšres, Chrysoula Zacharopoulou s’est rendue Ă  Ouagadougou pour tenter de calmer les tensions entre les deux pays.

« Concernant Sabre, nous restons aussi longtemps que notre prĂ©sence est souhaitĂ©e. Les militaires de Sabre sont bien prĂ©sents (Ă  Kamboinsin) en accord avec les autoritĂ©s du Burkina Faso. Nous sommes dans un pays souverain. C’est au pays de dĂ©terminer le choix de ses partenaires », avait-elle dĂ©clarĂ© lors de son sĂ©jour.

Lamine Traoré / Oméga médias

Laisser un commentaire