🔮 SpĂ©culation illicite de carburant : 4 personnes condamnĂ©es par le TGI de Koudougou

0
3870

Quatre personnes ont comparu ce mercredi 11 janvier 2023 au tribunal de grande instance de Koudougou pour spĂ©culation illicite de l’essence super 91. Voulant profiter de la pĂ©nurie de l’essence qui a frappĂ© le Burkina Faso, elles ont Ă©tĂ© rattrapĂ©es par la loi. Chacune d’elle ira en prison.

Des gens de mauvaise foi ont profitĂ© du manque de carburant au Burkina Faso pendant la derniĂšre semaine de l’annĂ©e 2022 en revendant le super 91 Ă  un prix trĂšs Ă©levĂ© loin de celui proposĂ© dans les stations d’essence. Si certains ont pu Ă©chapper Ă  la rĂ©pression, d’autres, notamment ceux qui sont passĂ©s Ă  la barre ce mercredi Ă  Koudougou n’ont pas eu cette chance.

Ils Ă©taient quatre Ă  rĂ©pondre des faits qui leur sont reprochĂ©s. Ils ont vendu ou tentĂ© de vendre le super 91 plus cher que dans les stations d’essence.

Deux accusĂ©s, tous des revendeurs, n’ont pas pu tirer profit de leur intention. SM a Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ© par la gendarmerie avec un bidon d’essence de 15 mille francs. Revendeur de carburant dans sa localitĂ©, il a menti aux forces de dĂ©fense lors d’ un contrĂŽle routier qu’il transportait de l’eau au lieu de carburant avec un bidon avant d’ĂȘtre arrĂȘtĂ©.

Le second, KL, qui Ă©tait au chevet d’un malade, lui, avait demandĂ© Ă  son neveu qui venait Ă  Koudougou de lui trouver de l’essence pour 25 mille. Ce qui fut fait. Avant mĂȘme de rentrer, il a demandĂ© Ă  son fils de faire le plein des bouteilles pour les revendre Ă  mille francs le litre. Mais son fils n’aura pas le temps d’écouler le moindre litre puisque la gendarmerie Ă©tait dĂ©jĂ  sur place.

Les deux autres ont rĂ©ussi Ă  vendre en partie le leur. KK a pu Ă©couler une partie de son stock d’essence Ă  1500 F le litre avant son arrestation. ZW, photographe, s’est converti, pendant la pĂ©nurie, en vendeur stratĂ©gique de super 91. Avec une grosse moto qui prenait plus de 14 litres d’essence, il faisait le plein qu’il vidait pour Ă©changer le litre contre 1000 F voir plus. Cet exercice, il l’a rĂ©pĂ©tĂ© deux fois avec un bidon avant son interpellation.

AprĂšs les Ă©changes Ă  la barre, tous ont reconnu les faits et l’illĂ©galitĂ© de cette pratique.

Dans son rĂ©quisitoire, le parquet a dĂ©noncĂ© cette forme de commerce avant de demander Ă  la prĂ©sidence du tribunal de condamner les 4 prĂ©venus Ă  24 mois de prison dont 12 fermes et d’une amande de 1 million avec sursis.

Avant le verdict, chacun des 4 accusĂ©s a plaidĂ© pour la clĂ©mence du tribunal et a promis de ne plus jamais rĂ©cidiver. L’un d’entre eux s’est mĂȘme mis Ă  genoux pour supplier la prĂ©sidence du tribunal de le relaxer.

A l’arrivĂ©e, SM a Ă©copĂ© de la sanction la moins lourde avec 6 mois de prison dont un ferme et d’une amande de 1 million de FCFA assortie de sursis. Les trois autres personnes, elles, ont  ,chacune,  pris une peine de 6 mois de prison dont 2 fermes avec 1 million de FCFA d’amande avec sursis.

   Sabouna Ouédraogo / Oméga Médias 

Laisser un commentaire