🔮Retour au bercail des soldats ivoiriens : l’Onu et la CEDEAO fĂ©licitent et saluent Alassane Ouattara pour le leadership dont il a fait preuve.

0
690

« Je fĂ©licite le prĂ©sident ivoirien Alassane Ouattara pour le leadership dont il a fait preuve, pour l’esprit conciliant de dialogue et la recherche permanente de la paix durable dans cette crise », indique un communiquĂ© d’Antonio Guterres.

 

Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’ONU, Antonio Guterres, avait appelĂ© en septembre 2022 Ă  « la libĂ©ration immĂ©diate des soldats ivoiriens dĂ©tenus, dans l’esprit des relations fraternelles entre les peuples de CĂŽte d’Ivoire et du Mali ».

 

«Je salue la libĂ©ration et le retour sur Abidjan des 46 soldats ivoiriens. Je rends hommage au PrĂ©sident Alassane Ouattara, PrĂ©sident de la RĂ©publique de CĂŽte d’ivoire pour la hauteur de vue et l’esprit pacifique dont il a fait preuve dans cet heureux dĂ©nouement », a publiĂ© le PrĂ©sident de la RĂ©publique de la GuinĂ©e Bissau Umaro Sissoco EmbalĂł.

 

Umaru Sissoco EmbalĂł, a dĂ©clarĂ© ce mercredi 4 janvier 2023, Ă  la presse, qu’« il n’y aura pas de sanctions de la CEDEAO contre le Mali dans l’immĂ©diat » malgrĂ© l’ultimatum fixĂ© Ă  Bamako pour la libĂ©ration de 46 soldats ivoiriens. « Nous avons accordĂ© un temps pour permettre Ă  la mĂ©diation togolaise de faire son travail, afin de rĂ©soudre le problĂšme », a-t-il fait savoir affirmant que ce dĂ©lai supplĂ©mentaire n’est qu’une « question de bon sens ». Cette dĂ©claration est intervenue au moment oĂč le PrĂ©sident du Togo, Faure Essozimna GnassingbĂ©, mĂ©diateur dans l’affaire des 49 militaires ivoiriens effectuait mercredi Ă  Bamako une visite de travail et d’amitiĂ© durant laquelle il a rencontrĂ© son homologue malien, le Colonel Assimi Goita.

 

Les 46 soldats ivoiriens, graciĂ©s par Assimi GoĂŻta sont arrivĂ©s samedi Ă  l’aĂ©roport d’Abidjan, oĂč ils ont Ă©tĂ© accueillis par Alassane Ouattara et son Ă©quipe gouvernementale.

 

« Aujourd’hui, ils sont de retour (nos soldats) et je dois dire qu’ils sont des hĂ©ros, bravo », a affirmĂ© Alassane Ouattara, ajoutant que « nous n’avons mĂ©nagĂ© aucun effort pour leur retour » et a rendu un hommage au prĂ©sident togolais Faure GnassingbĂ©, le mĂ©diateur dans la crise entre Abidjan et Bamako.

 

Plus de 1,2 million de Maliens vivent en CĂŽte d’Ivoire. Pour le prĂ©sident ivoirien « il fallait tout faire pour maintenir ces liens sĂ©culaires, d’amitiĂ© et fraternels entre la CĂŽte d’Ivoire et le Mali », se disant « heureux qu’on rĂšgle ce problĂšme sans autre difficultĂ© ».

 

Dans un discours, le lieutenant Adam Kouassi Sanni, le chef de dĂ©tachement de ces soldats, a au nom de l’ensemble des militaires libĂ©rĂ©s, traduit « la joie » qui les anime et la quiĂ©tude, indiquant qu’ils sont « trĂšs heureux et soulagĂ©s de retrouver la mĂšre patrie ».

 

Le prĂ©sident de la Transition Assimi GoĂŻta, a accordĂ© le vendredi 6 janvier 2023 une grĂące prĂ©sidentielle avec remise totale de peines aux 49 soldats ivoiriens condamnĂ©s par la justice malienne pour « crimes d’attentat et de complot contre le gouvernement ».

 

ArrĂȘtĂ©s Ă  Bamako le 10 juillet 2022, et soupçonnĂ©s d’ĂȘtre des « mercenaires », les militaires ivoiriens Ă©taient accusĂ©s Ă©galement d’atteinte Ă  la sĂ»retĂ© extĂ©rieure de l’Etat, dĂ©tention, port et transport d’armes et de munitions de guerre ou de dĂ©fense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective.

 

AprĂšs deux jours de procĂšs devant la Cour d’assises de Bamako, en audience spĂ©ciale, les 29 et 30 dĂ©cembre 2022, 46 soldats ivoiriens ont Ă©tĂ© condamnĂ©s Ă  20 ans de rĂ©clusion criminelle. Trois soldates, libĂ©rĂ©es en septembre ont, elles, Ă©copĂ© de la peine de mort par contumace.

 

Bruno Bayala

Laisser un commentaire