🔴 Nouna: L’ONU appelle à une enquête « impartiale » après la mort de 28 personnes

0
949

Le chef des droits de l’homme de l’ONU Volker Turk a appelé, samedi, les autorités de transition à enquêter rapidement et de manière transparente sur la mort de 28 personnes à Nouna (Kossi), dans la nuit du 29 au 30 décembre 2022.

Les Nations unies, dans la déclaration, ont félicité les autorités Burkinabè qui ont annoncé l’ouverture d’une enquête après ce massacre.

« Je leur demande de veiller à ce qu’elle soit rapide, approfondie, impartiale et transparente et de demander des comptes à tous les responsables, quel que soit leur poste ou leur rang », a dit le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.

« J’ai envoyé une lettre au ministre des Affaires étrangères soulignant ce message précis », a-t-il précisé.

Le bureau des droits de l’homme de l’ONU a déclaré que ses sources locales avaient imputé les meurtres à une milice de volontaires, les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), des supplétifs de l’armée.

Selon l’ONU citant sources locales, des VDP étaient descendus dans la ville, tuant 28 hommes, « en représailles apparentes à une attaque antérieure contre la base militaire du groupe la nuit précédente » par de présumés terroristes.

Vendredi, dans le communiqué, le Mouvement Burkinabè des droits de l’homme (MBDHP) a condamné fermement l’attaque subie, d’abord, par le QG de la confrérie des Dozos, ainsi que, dit-il, « les tueries ciblées » qui s’en sont suivies.

Plus tôt lundi, le Procureur du Faso près le tribunal de Nouna a annoncé la mort de 28 personnes le vendredi 30 décembre dans les secteurs 4 et 6 de Nouna. Le procureur qui a indiqué que ces personnes, dont des enfants, ont été tuées par balles, a rassuré qu’une enquête a été ouverte.

Le gouvernement qui s’est dit solidaire de la souffrance des familles endeuillées a, dans un communiqué, appelé la population au calme, tout en rassurant « que toutes les dispositions sont prises pour faire toute la lumière sur ces violences inacceptables ».

Lamine Traoré

Laisser un commentaire