Assainissement : la commune de Dano va disposer d’une station de traitement de boue de vidange

0
488

Dans huit mois la commune de Dano va disposer d’une station de traitement de boue de vidange. La pose de la première pierre a eu lieu le mardi 30 Novembre sur le site du projet.

C’est un site de 9 ha (hectares) à la sortie de la ville en allant à Diébougou sur la nationale N° 12. Coût total de réalisation environ 250 millions de francs deux-cents-cinquante millions de francs.

La commune de Dano va disposer d’une station de traitement de boue de vidange.
La commune de Dano va disposer d’une station de traitement de boue de vidange.

Selon le PDS de Dano Denis ZANRE. « Les populations vidangent les boues et les déposent à l’état frais dans les champs, et cela a des conséquences sur la santé humaine et l’environnement. Et nous constatons malheureusement une recrudescence des maladies d’origine fécale et hydrique, d’où notre plaidoyer auprès de l’ONEA et de PEA/GIZ de la coopération allemande pour avoir une station de traitement des boues de vidange ». C’est ainsi que la commune de Dano mobilise environ 20 millions de francs et le reste supporté par ses partenaires.

La commune de Dano va disposer d’une station de traitement de boue de vidange.
La commune de Dano va disposer d’une station de traitement de boue de vidange.

Selon le responsable du projet Mme Gilette SANOU, la station de traitement des boues de vidange de Dano se présente comme un ensemble de quatre lits de séchage des boues. Trois blocs seront construits dans cette première phase du projet et le quatrième dans la deuxième phase.

L’ONEA et le PEA/GIZ accompagnent la commune de Dano pour rompre la chaine du péril fécal. Car une étude 2019 du bureau d’ingénieurs conseil GFA à Dano révèle que 74.3 % ménages urbains possèdent des toilettes mais la ville ne possède aucun service de vidange.

Selon le Directeur général Gilbert BASSOLE il s’agit à travers cette station « de collecter l’ensemble des boues de vidanges de la commune de Dano et des environs, les traiter selon les normes et mettre à la disposition des producteurs des fertilisants pour le sol ».

En procédant au lancement de la construction de la station de traitement des boues de vidanges de Dano avec la pose de la première pierre ,Mme le Haut-commissaire du Ioba ADENYO/SERME Bernadette a appelé la population à s’approprier l’ouvrage. Elle a souhaité que les travaux soient de qualité. Une promesse que l’entreprise EMIP Construction chargée de la réalisation de l’ouvrage entend respecter selon son responsable.

Compte rendu Ouabouè BAKOUAN Correspondant.

Laisser un commentaire