🔮ALERTE – CĂŽte d’Ivoire : le procĂšs de l’attentat terroriste de Grand Bassam est ouvert

0
1204

Le procĂšs des accusĂ©s de l’attentat de Grand Bassam s’est ouvert mercredi 30 novembre au tribunal criminel d’Abidjan. L’enquĂȘte a permis d’interpeller quatre personnes dont le chauffeur qui a convoyĂ© les armes, un homme qui a fait le repĂ©rage des lieux et deux personnes qui ont hĂ©bergĂ© le commando terroriste.

Qui sont les accusés dans le box?

Parmi les autres suspects figure Mimi Ould Baba, prĂ©sentĂ© par la justice ivoirienne comme le commanditaire de cet attentat : ce dernier est en prison au Mali. Il a par ailleurs Ă©tĂ© inculpĂ© par la justice amĂ©ricaine car il est accusĂ© d’avoir aidĂ© Ă  organiser l’attaque du 15 janvier 2016 contre le cafĂ©-restaurant « Cappuccino » et l’hĂŽtel « Splendid » Ă  Ouagadougou.

Il y a aussi Fawaz Ould Check, alias « Ibrahim 10 », condamnĂ© au Mali pour l’attentat du bar-restaurant « La Terrasse ». Et puis il y a aussi Kounta Dallah, prĂ©sentĂ© comme l’un des cerveaux de l’attentat, toujours en fuite dans le Sahel. En tout, la justice a inculpĂ© 18 personnes d’« actes terroristes », d’« assassinat » et de « dĂ©tention illĂ©gale d’armes ». Tous ne sont pas prĂ©sents dans le box des accusĂ©s ce mercredi.

Retour sur les faits

Le dimanche 13 mars 2016 Ă  12h30, 03 hommes armĂ©s s’étaient rendus sur la plage de Grand-Bassam et avaient ouvert le feu sur plusieurs personnes qui s’y trouvaient. Au triste bilan de cette attaque, il a Ă©tĂ© dĂ©nombrĂ© 19 morts dont 9 Ivoiriens, 4 Français, 1 Libanais, 1 Allemande, 1 MacĂ©donienne, 1 Malienne, 1 NigĂ©riane et 1 personne non identifiĂ©e, ainsi que 33 blessĂ©s.

La procĂ©dure judiciaire ouverte Ă  la suite de cet attentat, a abouti au renvoi de 18 accusĂ©s devant le Tribunal Criminel pour rĂ©pondre des faits d’actes terroristes, assassinat, tentative d’assassinat, recel de malfaiteurs, dĂ©tention illĂ©gale d’armes Ă  feu et de munitions de guerre et de complicitĂ© desdits faits. À l’époque, cet attentat avait Ă©tĂ© revendiquĂ© par les terroristes d’Al Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi).

Bruno Bayala

Laisser un commentaire