SND : des réservistes de l’État prêts à intégrer l’administration

0
1037

Le centre de formation et de production de Loumbila a abrité le vendredi 25 novembre 2022 la démobilisation des Appelés fonctionnaires de l’État.

Cette cérémonie a été placée sous la présidence du ministre de la défense le Colonel-Major Kassoum Coulibaly représentant le Premier ministre, en présence du chef d’Etat-major Général des Armées le Colonel – major David Kabré, mais aussi celui du Directeur Général du SND l’Intendant Colonel-Major B Mathieu Benao.

Ils sont au total 997 jeunes à avoir bénéficié de la formation civique et militaires du service national du développement session 2022. Pendant trois mois, ces appelés ont été initiés dans les techniques de maniement des armes, d’autodéfense et de sécurisation des populations.

« Ces jeunes constituent désormais une réserve pour les forces armées nationales et ils deviennent des agents de sécurité pour eux-mêmes et pour l’ensemble des populations », a indiqué le Colonel-Major Mathieu Benao, Directeur général du Service National de Développement.

Une formation que ces jeunes ont trouvée relativement éprouvante, mais dont ils tirent une satisfaction. « Au cours de cette formation, ça n’a pas été simple, mais nous avons bravé cette formation avec honneur et honnête et nous en sommes fiers », a déclaré Honoré Horokuy, délégué de la promotion.

Avec pour nom de baptême « promotion paix », la cuvée 2022 du centre de formation et de production de Loumbila dit être prête à défendre la partie aux côtés des forces de défenses et de sécurité et des volontaires pour la défense de la patrie si l’occasion se présente.

Le SND a renoué avec la formation civique et militaire depuis 2021.

Une tradition qui s’inscrit dans une perspective d’inculquer les valeurs aux jeunes mais aussi dans le soucis de doter l’administration publique d’agents publics soucieux du bien commun, intègres et compétents.

Laisser un commentaire