🔮 ALERTE : un chef de canton reconnu coupable d’incitation Ă  la haine et Ă  la violence

0
1991

6 mois de prison et une amende de 300 000 francs CFA, le tout assorti d’un sursis. C’est la peine prononcĂ©e, ce mercredi, contre le chef de Canton de Zomnoogo.

Cette tĂȘte couronnĂ©e de la province du Namentenga, a en croire l’Agence d’Information du Burkina qui a rĂ©vĂ©lĂ© cette dĂ©cision de justice, Ă©tait poursuivi pour incitation Ă  la haine et Ă  la violence.

Selon l’agence, le chef traditionnel avait, le 16 octobre 2022, prĂȘchĂ© la haine et violence contre « des profils de citoyens Ă  tuer si le terrorisme persistait au Burkina Faso ».

Des propos qui avaient Ă©tĂ© condamnĂ©s par le Collectif contre l’impunitĂ© et la stigmatisation des communautĂ©s (CISC). Il avait, dans sa dĂ©claration en date du 18 octobre 2022, invitĂ© « les autoritĂ©s judiciaires Ă  se saisir du dossier ».

« … Ces propos ne sont pas Ă  banaliser car certains BurkinabĂš s’interrogent dĂ©jĂ  si ces propos ne dĂ©voileraient pas indirectement, un plan qui serait dĂ©jĂ  en cours surtout quand on s’intĂ©resse (…) au profil des villages qui sont rasĂ©s, aux identitĂ©s des victimes d’exĂ©cutions extrajudiciaires » s’Ă©tait inquiĂ©tĂ© le CISC.

 

Adam’s Kaled OuĂ©draogo

Laisser un commentaire