🔮 Quand le Premier ministre paraphrase Damiba, « celui qui se bat pour quelque chose  »

0
2197

 

Le Premier ministre a montrĂ©, samedi, lors de sa dĂ©claration de politique gĂ©nĂ©rale devant les dĂ©putĂ©s, qu’il a aussi le sens de l’humour. Apollinaire Kyelem a repris une des cĂ©lĂšbres citations de l’ancien chef d’Etat, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba. Il a ainsi pu dĂ©tendre l’atmosphĂšre Ă  l’hĂ©micycle.

Le Premier ministre Kyelem rĂ©pondait Ă  une question axĂ©e sur la question du genre, l’engagement des femmes dans les instances de dĂ©cisions. Clairement, le Premier ministre veut que les femmes se battent pour mĂ©riter leur place.

« Je suis d’accord pour la politique du genre mais il faut que les femmes aussi mĂ©ritent leur place », a-t-il dit. Le PM souhaite qu’elles acceptent le combat.

« Parfois nous essayons de mettre mĂȘme des femmes dans les bureaux on ne trouve pas. Parfois nous cherchons, pour une question de genre, de volontaires femmes pour insĂ©rer dans nos bureaux on ne trouve pas », s’est-il indignĂ© poursuivant « et vous allez ĂȘtre lĂ , chaque fois Ă  crier que problĂšme genre genre ». « Il faut mĂ©riter », a martelĂ© le Premier ministre se rappelant d’une anecdote. « Une fois nous avons fait un colloque. Il y avait plus de 200 personnes mais pas plus de 5 femmes ». Pour Apollinaire Kyelem, « c’est une question d’engagement aussi » et de lĂącher la cĂ©lĂšbre phrase de Damiba: « celui qui se bat pour quelque chose  ». Il ne termine pas la citation complĂšte.

Le 26 juin 2022, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, alors PrĂ©sident de la Transition, lors d’une visite dans une garnison Ă  Bobo-Dioulasso a dĂ©clarĂ©: « celui qui se bat pour quelque chose, c’est pour lui la chose ». Le PrĂ©sident Damiba s’exprimait devant des soldats de cette garnison. Une façon pour lui de les motiver Ă  faire face Ă  l’ennemi. Mais trĂšs vite, la vidĂ©o publiĂ©e par la prĂ©sidence du Faso a fait le tour des rĂ©seaux sociaux et la citation a cassĂ© les records, tant elle Ă©tait en vogue.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire