🔮 ALERTE : l’Union europĂ©enne lance un pont aĂ©rien humanitaire au Burkina Faso (CommuniquĂ© de presse)

0
3488

L’Union EuropĂ©enne (UE) vole au secours du Burkina Faso en mettant en place un pont aĂ©rien humanitaire afin de mettre Ă  disposition jusqu’Ă  800 tonnes de fournitures essentielles sur 3 mois dans les zones Ă  fort dĂ©fi sĂ©curitaire.

 

Cette aide d’urgence, selon le communiquĂ© publiĂ© sur le site de l’Union EuropĂ©enne (UE), a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©e en marge de la visite de Janez Lenarčič Ă  Ouagadougou, la semaine derniĂšre, pour exprimer la solidaritĂ© de l’UE au Burkina Faso.

 

Dans cette note, l’UE qui se rĂ©fĂšre aux chiffres des Nations Unies explique que « jusqu’Ă  un million de personnes vivent actuellement dans des zones faisant l’objet d’un blocus. Certaines rĂ©gions n’ont pas Ă©tĂ© approvisionnĂ©es en denrĂ©es alimentaires depuis plusieurs mois. Les stocks de nourriture et d’autres biens sont complĂštement Ă©puisĂ©s, ce qui entraĂźne la fermeture des marchĂ©s ».

 

En 2022, la Commission europĂ©enne dit « avoir allouĂ© 49,9 millions d’euros d’aide humanitaire au Burkina Faso, notamment dans le cadre d’un rĂ©cent vol du pont aĂ©rien et 6,5 millions d’euros au titre du Fonds europĂ©en de dĂ©veloppement pour faire face Ă  la crise alimentaire mondial. »

 

« L’aide humanitaire de l’UE est principalement axĂ©e sur la fourniture d’une aide alimentaire, la santĂ©, la nutrition, l’hĂ©bergement d’urgence, l’accĂšs Ă  l’eau et Ă  l’assainissement, ainsi que la protection des personnes dans le besoin prĂ©cise le communiquĂ© de presse.

 

Il ajoute que cette aide humanitaire est « fondĂ©e sur les principes d’humanitĂ©, d’impartialitĂ©, de neutralitĂ© et d’indĂ©pendance
 »

 

Le Burkina Faso connaĂźt en outre une crise sans prĂ©cĂ©dent liĂ©e Ă  l’insĂ©curitĂ© alimentaire ainsi qu’une dĂ©tĂ©rioration significative de l’accĂšs Ă  l’eau et aux services sociaux de base. » peut-on lire dans la note.

 

« Les premiers mois de 2022 ont Ă©tĂ© marquĂ©s par une augmentation sensible du nombre de personnes dĂ©placĂ©es Ă  l’intĂ©rieur du pays et le CONASUR (Conseil national de secours d’urgence et de rĂ©habilitation) a enregistrĂ© 805.000 personnes nouvellement dĂ©placĂ©es depuis le dĂ©but de l’annĂ©e. » a indiquĂ© le communiquĂ©.

 

Bruno Bayala

Laisser un commentaire