Malnutrition au Burkina : un nouvel outil pour stopper le phénomène

0
151

La malnutrition est une question de santé publique au Burkina Faso. Les enquêtes nutritionnelles réalisées chaque année révèlent des taux élevés dans certaines régions. Les résultats sont inquiétants et sont au-delà du seuil recommandé par l’Organisation Mondial de la Santé (OMS). Il faut aller vite.

Le ministère de la Santé et ses partenaires comptent apporter une réponse urgente et appropriée à la question. Mais il faut des données fiables qui viendront compléter celles de l’enquête nutritionnelle. D’où la nécessité d’adopter un nouvel outil d’analyse.

 

Réunis pendant une semaine, les acteurs du ministère de la Santé et leurs partenaires ont discuté des questions de nutrition notamment les prévalences de la malnutrition aiguë, classifier les niveaux actuels de la malnutrition dans notre pays et faire des projections en tenant compte des facteurs contributifs des causes de la malnutrition dans notre pays. L’analyse IPC qui est un nouvel outil d’analyse devra permettre de proposer des interventions dans les 13 régions de notre pays qui sont concernés par la question et amener les décideurs à accompagner la mise en œuvre des résultats sur le terrain.

 

 

Au final, le Burkina Faso devra avoir des données assez claires qui faciliteront les interventions. Une activité soutenue par plusieurs partenaires dont l’UNICEF qui accompagne fortement le ministère de la Santé dans la mise en œuvre de sa politique de Santé.

 

Ibrahim Bayili

Laisser un commentaire