🔴 ALERTE – Le Gouvernement proteste contre des « propos mensongers et sans fondement » de RFI et JA

0
7883

Le gouvernement burkinabè s’est insurgé, jeudi, contre, selon lui, des propos mensongers et sans fondement de Radio France internationale (RFI) et le journal Jeune Afrique (JA) sur le sujet de recrutement des Volontaires pour la Défense de la patrie (VDP)

Selon le communiqué, dans sa revue de presse africaine de la matinée du mercredi 2 novembre 2022, Radio France Internationale (RFI) a relayé un article de Jeune Afrique (JA) intitulé
« Burkina Faso; cinq questions pour comprendre le recrutement massif de
VDP».

Le gouvernement du Burkina explique que dans leurs commentaires et citant JA, les journalistes de RFI ont soutenu
que : « Alors que les groupes d’autodéfense et les VDP recrutent majoritairement au sein de la communauté Mossi, les groupes djihadistes eux, puisent largement dans la
communauté Peule ».

« Le Gouvernement du Burkina Faso s’insurge contre ces propos mensongers et sans fondement », peut-on lire dans le communiqué poursuivant que le gouvernement est particulièrement outré par les allégations tendancieuses du
journaliste de RFI, qui dans la conclusion de cette revue de presse, a estimé qu’il y
a: « de quoi nourrir les exactions ethniques locales et engendrer un cycle de
violences et de représailles sans fin ».

« Le Gouvernement regrette que cette actualité-fiction, fruit de l’imaginaire des
rédactions de ces deux médias ait été publiée et relayée avec toutes les
conséquences que cela pourrait engendrer », indique le communiqué.

Le Gouvernement dit rappeler aux journalistes de RFI et de JA, le devoir de vérité dans la relation des faits. « Pour ce qui est de l’opération de recrutement des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) dans le cadre de la défense opérationnelle du territoire contre l’hydre terroriste, il souligne avec force, qu’elle est soutenue dans sa philosophie et dans sa mise en œuvre par une mobilisation de notre peuple, uni dans sa diversité et engagé à assumer pleinement son destin et sa souveraineté », précise le communiqué.

Le Gouvernement dit condamner « fermement le traitement cavalier et léger réservé à ce sujet sur les VDP et réaffirme son attachement au droit du public à l’information, à la liberté de presse et à l’expression libre des opinions dans le respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle des journalistes ».

Lamine Traoré

Laisser un commentaire