🔮 ALERTE – #Procès_Dabo Boukary – Le tĂ©moin Alidou Ouedraogo parle !

AppelĂ© Ă  la barre ce mardi, Alidou OuĂ©draogo, membre du Mouvement burkinabĂš des droits de l’homme et des peuples (MBDHP), Ă  l’époque des faits, dit ĂȘtre informĂ© par des Ă©tudiants l’Union gĂ©nĂ©rale des Ă©tudiants du Burkina (UGEB), de l’enlĂšvement des Ă©tudiants du 19 mai 1990.

« J’ai fait un coup de fil au Directeur de cabinet de la PrĂ©sidence du Faso pour connaĂźtre la procĂ©dure de la libĂ©ration des Ă©tudiants dĂ©tenus », a affirmĂ© le tĂ©moin.

Il sera assurĂ© de leur libĂ©ration (Les Ă©tudiants enlevĂ©s NDLR) quelques temps aprĂšs, via un coup de fil de Gilbert DiendiĂ©rĂ©, Ă  l’en croire.

« Cependant les interpellations continuaient. Et c’est Ă  partir de ce moment que le nommĂ© Dabo Boukary, manquait Ă  l’appel », a poursuivi Alidou Ouedraogo.

Il aurait alors recontacté le cabinet de la Présidence du Faso.

« J’ai contactĂ© le Directeur de cabinet de la prĂ©sidence du Faso, Ă  la personne de Salifou Diallo et le prĂ©sident himself (lui mĂȘme), pour savoir oĂč sont dĂ©tenus, les Ă©tudiants arrĂȘtĂ©s le 19 mai 1990. Mais sans succĂšs », tĂ©moigne Alidou Ouedraogo.

Yaya Diomandé & Ibrahim Niaoné

Laisser un commentaire