SND : fin de formation pour 426 appelés volontaires de la 75e promotion

Après une année de formation dans plusieurs filières, notamment en maçonnerie, en mécanique, en menuiserie, en soudure, 426 appelés volontaires du Service national de développement (SND) issus des centres de formation de Loumbila et de Badala ont reçu le samedi 17 septembre 2022 leurs attestations de fin de formation.

Ces jeunes issus des 45 provinces du Burkina, sont plus aptes à s’insérer dans la vie professionnelle et sont désormais détenteurs de Certificat de qualification professionnelle (CQP). Une chose est d’apprendre, une autre est de mettre en pratique ce que l’on a appris. Les appelés volontaires de cette 75ème promotion semblent avoir bien retenus ce dicton. « Nous avons beaucoup appris, maintenant, notre insertion va dépendre de notre discipline et aussi notre civisme », a indiqué Macaire Kiénou, délégué de promotion.

Prenant la parole à l’occasion, le colonel-major Omer Bationo Ministre de l’administration territoriale, de la sécurité représentant le Premier ministre Albert Ouédraogo a encouragé les appelés volontaires. « Au nom du premier ministre, je tiens à féliciter et encourager tous les apprenants et aussi les formateurs pour la qualité de l’enseignement. Vous, appelés volontaires formés à la lueur du civisme et du patriotisme, vous devrez êtres des modèles pour notre jeunesse, notre administration et pour notre pays, dans votre conduite de tous les jours », a-t-il déclaré.

Au cours de cette cérémonie de fin de formation, la Loterie nationale burkinabè (LONAB) représentée par son Directeur général Emmanuel Désiré Thiamobiga a procédé à la remise de clé d’un bâtiment qu’elle a restauré et rénové à plus de 500 millions de FCFA.

Le SND est un service national obligatoire à caractère civique et ayant essentiellement pour but le développement socio-économique du Burkina Faso.

Il a entre autres pour objectifs de développer chez les jeunes l’esprit d’initiative et la confiance en leurs propres capacités ; l’esprit civique et patriotique des jeunes ; et de leur inculquer des valeurs telles que la tolérance et la solidarité ; il a été institué au Burkina Faso en 1984 sous la dénomination du Service National Populaire (SNP) ou (Sernapo).

Pierre Badolo

Laisser un commentaire