🔴 URGENT – Le dossier de Ollo Mathias Kambou renvoyé au 23 septembre

Le dossier du militant du Balai Citoyen Ollo Mathias Kambou a été renvoyé au 23 septembre prochain. Ainsi en a décidé le tribunal. Son avocat, Me Prosper Farama a vu sa demande de liberté provisoire rejetée.

Le militant reviendra devant la barre vendredi prochain. Il y avait près d’une vingtaine de dossiers à juger ce vendredi 16 septembre. Le dossier a ainsi été reprogrammé pour le 23 septembre. Néanmoins, l’avocat de Ollo Mathias Kambou a tenté d’obtenir la liberté provisoire pour son client. Une demande rejetée par le tribunal estimant que M. Kambou ne présente pas assez de garanties pour cette liberté.

« Il (Ollo Mathias Kambou) est assistant doctorant à l’université, il poursuit ses études, il ne peut pas avoir à l’esprit de briser sa carrière en se soustrayant à la justice (…) Il est membre d’organisations de la société civile (…) », a dit Me Prosper Farama.

« L’avocat nous dit que son client est assistant chercheur doctorant et militant dans un mouvement, ce n’est pas un gage (…) Cette demande porte sa propre contradiction. Le prévenu n’a aucune garantie à nous donner (…) Je demande de rejeter la demande de mise en liberté provisoire », a indiqué le procureur du Faso s’opposant ainsi à la demande de liberté provisoire.

Ollo Mathias Kambou a été interpellé, le lundi 5 septembre, à la sortie d’une émission spéciale à Oméga TV entre 10h et 12h sur le bilan du MPSR du Lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, par la gendarmerie nationale. Il avait dans un premier temps été conduit, selon ses avocats, à la section de recherche pour ensuite se retrouver à la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité (BCLCC) pour subir un interrogatoire.

Son mouvement le Balai Citoyen avait dénoncé et condamné cette interpellation de son militant. Il avait manifesté et protesté au lendemain, dans la matinée, de l’arrestation, à Ouagadougou.

Dans la soirée, le militant du Balai citoyen a été placé sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Il est poursuivi pour « outrage au Président du Faso », avaient confié ses avocats à Oméga.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire