[Décès Paul-Miki]- « Tu étais un journaliste talentueux, un homme de qualité, sérieux, calme, mesuré » (Oraison funèbre Alpha Barry)

Paul-Miki Roamba, Directeur général de Oméga médias, décédé, samedi, a été inhumé mardi au cimetière de Gounghin à Ouagadougou. Le fondateur et promoteur du média bien qu’étant hors du pays, a salué un « journaliste talentueux, un homme de qualité, sérieux, calme, mesuré ». L’intégralité de l’oraison funèbre de Alpha Barry à lire sur notre site👇

Oraison funèbre au nom de M. Alpha Barry, promoteur et fondateur du Groupe Oméga Médias

« Aujourd’hui, j’ai l’immense peine de m’adresser à toi dans ces circonstances que personne d’entre nous réunis ici ne pouvait imaginer il y a quelques jours.
Même toi tu n’avais pas envisagé ce scénario catastrophique, que dis-je, ce drame.
Tu n’avais pas voulu qu’on informe tes collaborateurs de Oméga Médias de ton hospitalisation parce que tu espérais vite retrouver la santé et revenir en quelques trois jours. Et surtout de ton lit d’hôpital, tu as continué à travailler nuit et jour comme tu l’as toujours fait avec ton téléphone.
Et j’avoue que moi qui suis à l’extérieur j’ai été le dernier à savoir que tu étais malade hospitalisé. Je t’ai fait la remarque de ne m’avoir rien dit et de m’avoir laissé continuer à te perturber tous les jours avec des dossiers. Mais j’ai vite compris que tu voulais être toujours à la tâche comme tu l’as été depuis ton arrivée à Oméga Médias.
Tu voulais toujours te donner. Toujours présent avec des journées longues, tu travaillais sans relâche à la fois sur les projets de développement de la maison mais également sur l’actualité qui était traitée par la rédaction.
Tu as toujours voulu donner l’exemple. C’est pourquoi, tu t’étais fait le devoir de présenter le journal de la matinale à la radio Oméga une fois par semaine.
Et dans ce métier oh combien public où il est difficile de tricher c’était osé pour un Directeur général. C’était en effet risqué de présenter le journal et se livrer ainsi à la critique de ses propres agents.
Tu l’as fait sans hésiter. Et moi le premier critique, j’avais déjà eu l’occasion de te dire que c’était bien. On sentait que c’était le patron qui prenait l’antenne ! Il y avait de la chaleur dans la voix, les textes étaient bien écrits, les éléments bien hiérarchisés.
Rien d’étonnant pour le talent que tu avais. Ton talent de journaliste qui a valu ton recrutement à Oméga Médias mais bien avant dans de nombreux médias de la place.

Ta mère, pour qui j’ai une forte pensée au moment où nous allons te porter en terre, me disait au téléphone il y a 3 jours que tu étais content de travailler pour Oméga. Je voudrais te rassurer les travailleurs de Oméga étaient tout aussi content de travailler avec toi. Tu étais un patron humble et rassembleur. Ce n’est pas pour rien que partout où tu es passé, tu as joué les premiers rôles.

Mon cher Paul-Miki,
Aujourd’hui, il y a du monde autour de toi. Tes collaborateurs de Oméga Médias sont là. Sont là aussi tes anciens collègues de LCA, de Ouaga FM, du Journal le Quotidien, du journal Le Pays, du Courrier confidentiel, de Notre Temps… et j’en oublie certainement. Ils sont tous là avec les confrères des autres médias du Burkina.
Tous sont rassemblés pour te rendre un hommage mérité et t’accompagner dans ta dernière demeure.
Tu étais un journaliste talentueux mais tu étais aussi un homme de qualité, un homme sérieux, calme, mesuré. Pour cela, tu faisais l’unanimité auprès de tes confrères, de tes amis, de tes parents, de tes coreligionnaires, bref auprès de tous tes proches. C’est pourquoi, ils sont presque tous là pour t’accompagner dans ton ultime voyage vers notre cher Créateur. Ils sont tous là pour t’apporter leur affection et leur respect. Ils sont tous là pour apporter leur compassion à ta famille meurtrie. Ils sont tous là pour soutenir tes trois enfants plongés dans la douleur.
Je voudrais rassurer ta famille et tes enfants que tous ceux qui se sont mobilisés ici aujourd’hui portent Paul-Miki dans leur cœur.
Je voudrais au nom de tous ceux qui sont rassemblés ici, les proches de Paul-Miki, au nom de sa famille et de ses enfants, au nom de Oméga Médias et de l’ensemble de ses collaborateurs témoigner notre reconnaissance au Gouvernement de la Transition et en particulier le Premier Ministre Albert Ouédraogo pour la distinction décernée à titre posthume à notre cher regretté.
Mon cher Paul-Miki, comme l’a titré L’Observateur, tu es parti sur la pointe des pieds, nous prenant de court. Impuissants face à cette volonté divine, nous te disons Adieu avec nos prières pour ton repos éternel.
Que ton âme repose en paix !
Amen »

Alpha Barry
Promoteur du Groupe Oméga Médias

Laisser un commentaire