🔮 Interdiction des armes nuclĂ©aires : les enjeux pour le Burkina, selon la ligue des femmes pour la paix et la libertĂ©

La section burkinabĂš de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la libertĂ© (WILPF) a outillĂ© ce jeudi 08 septembre, des acteurs associatifs fĂ©minins, des journalistes et des familiers du domaine de l’armement, sur les enjeux du traitĂ© d’interdiction des armes nuclĂ©aires pour le Burkina. À en croire cette ligue, la paix dans le monde passe par un dĂ©sarmement collectif des pays.

Le traitĂ© d’interdiction des armes nuclĂ©aires est un « traitĂ© protecteur » des pays moins armĂ©s, face Ă  ceux dĂ©tenteurs de ce type d’explosifs, selon la prĂ©sidente de WILPF Groupe Burkina, RĂ©gina Ouattara. D’oĂč l’importance de cet atelier d’information placĂ© sous le thĂšme, « le traitĂ© d’interdiction des armes nuclĂ©aires (TIAN), le droit international (DI) et le droit international humanitaire (DIN) : Enjeux et dĂ©fis pour le Burkina Faso ».

« Les pays riches qui disposent de ces armes (nucléaires, NDLR), ils brandissent cette arme comme une menace. Pour se protéger, ils le disent », explique Régina Ouattara.

Selon elle, en ratifiant le traitĂ© d’interdiction des armes nuclĂ©aires, le Burkina, ainsi que le monde, se mettront Ă  l’abri d’une utilisation de cette arme, qui pourrait exposer les pays pauvres « qui n’ont rien Ă  voir avec le conflit peut ĂȘtre, mais qui vont ĂȘtre victimes ».

Le Burkina connaßt depuis quelques années des violences dues à la circulation des armes, foi de la premiÚre représentante de WILPF International au Burkina, qui appelle à un contrÎle efficient de la circulation des armes.

« Si tout le monde cherche Ă  acquĂ©rir des armes, (
) l’utilisation anarchique est une menace pour la vie humaine et pour l’humanitĂ© », a affirmĂ© RĂ©gina Ouattara.

 

 

CrĂ©Ă©e en 1915, au cours de la premiĂšre guerre mondiale, la Ligue internationale des femmes pour la paix, WILPF, est un mouvement fĂ©minin qui Ɠuvre pour la paix et prĂ©vention des conflits. Sa section burkinabĂš, a vu le jour en 2018 et plaide pour la paix, Ă  travers des actions d’information et de sensibilisation.

Yaya Diomandé

Laisser un commentaire