Cinéma : « LE FUTUR EST À NOUS », la nouvelle série à voir dès le 05 septembre 2022 sur CANAL+ POP

« LE FUTUR EST À NOUS », c’est le titre de la nouvelle création de la chaîne cryptée CANAL+. Cette série de plus 100 épisodes qui raconte l’histoire d’une famille africaine divisée a été présentée en avant-première le vendredi 02 septembre 2022 dans la salle de Cinéma Canal Olympia Idrissa Ouédraogo à Ouagadougou.

Plus de 100 épisodes Captivants, émouvants et drôles. La série est le parfait miroir de la société africaine, abordant des thématiques sociales de l’heure. Dès le 5 septembre 2022 du lundi au vendredi à 18h45 sur CANAL+ POP (chaîne disponible dès le premier niveau d’accès), les abonnés pourront découvrir cette série.

La première saison est composée de 100 épisodes de 26 mn chacun. Cette saga familiale ponctuée d’énigmes, de secrets et de suspense s’articule autour de quinze personnages principaux, aux caractères variés et issus de générations différentes. Des personnages originaires de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Gabon, de la République Démocratique du Congo, ou encore du Cameroun.

En tête d’affiche, on retrouve des acteurs de renommés comme, Mahoula Kane (Les trois lascars), Halima Gadji (Maitresse d’un homme marié), Serge Abessolo (Cacao, Eki).

Le créateur de la série est le scénariste et auteur Olivier Szulzynger, considéré comme un des auteurs les plus reconnus de feuilletons à succès en France. Il est entre autres réalisateur des séries « Plus belle la vie » et « Un si grand Soleil » diffusées sur les plus grandes chaînes de télévision d’Europe.

« Le future est à nous », est une série incroyable, selon Souaibou BA, responsable de la communication Canal+Burkina. « Canal+ est un groupe africain, c’est un groupe qui intervient dans plusieurs pays africains donc c’est tout naturellement qu’on se doit de mettre en avant tout ce que chaque pays où nous intervenons a de bien et de positif . Aujourd’hui nous évoluons pour faire des séries qui embarquent plusieurs pays », a-t-il ajouté.

Marina Ouédraogo

Laisser un commentaire