🔮 ALERTE – La Police nationale arrĂȘte un prĂ©sumĂ© assassin d’une employĂ©e de buvette Ă  Ouagadougou. (CommuniquĂ©)

🔮 ALERTE Boucle du Mouhoun - La gendarmerie, le poste de Police et la mairie de Kouka dynamités. (Sources locales)

La police nationale a annoncĂ©, lundi, l’arrestation d’un prĂ©sumĂ© assassin d’une employĂ©e de buvette Ă  Ouagadougou. Le prĂ©sumĂ© auteur, un ex-vigile, affirme avoir donnĂ© la mort de « façon accidentelle » Ă  la jeune dame.

Selon le communiquĂ© de la police nationale, « OuĂ©draogo Habibou Ă©tait employĂ©e dans une buvette de la place dans la ville de Ouagadougou. Elle a Ă©tĂ© assassinĂ©e dans la nuit du 25 au 26 juillet 2022, alors qu’elle revenait de son boulot« .

Le communiquĂ© de la police indique que le prĂ©sumĂ© auteur, un ex-vigile, a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©, suite aux investigations de la Brigade de Recherches du Commissariat de Police de l’Arrondissement de Sig-Noghin. « Il ressort de l’audition de ce dernier qu’il aurait commis les faits de façon accidentelle« , indique le communiquĂ© et de poursuivre: « en effet et selon lui, tout a commencĂ© suite Ă  une rupture de leur relation. AprĂšs que la victime l’ai informĂ© tĂ©lĂ©phoniquement de sa volontĂ© de mettre dĂ©finitivement fin Ă  leur relation, il aurait dĂ©cidĂ© de la rencontrer sur le chemin de retour de son travail, dans le but de se rĂ©concilier« .

« Et face au refus catégorique de celle-ci, il lui aurait infligé un coup de poing qui a occasionné sa mort. Il affirme également avoir abandonné le corps sur place et emporté entre autres le téléphone portable de la victime« , explique le communiqué.

« Les enquĂȘteurs de la Police ont rĂ©ussi Ă  apprĂ©hender le prĂ©sumĂ© meurtrier de la dĂ©funte Habibou et le conduire devant les autoritĂ©s judiciaires« , ajoute le communiquĂ©.

MontĂ©e de violences dans la capitale 

Le week-end dernier, un parkeur a tué un client du restaurant « La Perle de Larlé » à Ouagadougou. Le Parkeur a été interpellé, selon le communiqué de « La Perle de Larlé« , par la police nationale et le restaurant restera fermer pendant trois jours pour marqué le deuil.

Avant cela, le 15 aoĂ»t dernier, un militaire a Ă©tĂ© poignardĂ© dans le quartier Boname Ă  Ouagadougou. La victime, un sergent de l’armĂ©e burkinabĂš en service au camp SangoulĂ© Lamizana, a Ă©tĂ© mortellement agressĂ© au couteau par deux individus, avait confiĂ© un tĂ©moin citĂ© par des sources sĂ©curitaires.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire