🔮 YĂ©li Monique Kam lance une pĂ©tition contre le « non-respect (
) d’octroi de l’indĂ©pendance complĂšte » du Burkina par la France

La coordonnatrice du mouvement M30 Naaba Wobgo, Monique YĂ©li Kam a annoncĂ© ce vendredi 19 aoĂ»t, qu’une pĂ©tition est lancĂ©e pour dĂ©noncer le « non-respect (
) d’octroi de l’indĂ©pendance complĂšte » du Burkina par la France.

 

« Une pétition est lancée pour collecter des signatures afin de déposer une plainte de dénonciation publique du caractÚre léonin et de violation des droits du peuple burkinabÚ », a assuré Yéli Kam qui pointe du doigt la France.

 

 

La « pĂ©tition sera dĂ©posĂ©e Ă  l’ONU », indique-t-elle.

 

 

Cette annonce a Ă©tĂ© faite au cours d’une confĂ©rence de presse lors de laquelle, YĂ©li Kam a dressĂ© le bilan de sa lutte contre la prĂ©sence militaire française sur le territoire BurkinabĂš et celle de la rĂ©vocation de l’ambassadeur français au Burkina, Luc Hallade. Le dernier acte de cette lutte, une manifestation de protestation, a Ă©tĂ© rĂ©primandĂ©e par les forces de l’ordre. Une entrave Ă  la libertĂ©, a regrettĂ© YĂ©li Monique Kam.

« Nous condamnons les vellĂ©itĂ©s de privations de libertĂ©s au Burkina Faso ! Nous appelons les acteurs de la justice de notre pays ainsi que les organisations de dĂ©fense de droit de l’Homme Ă  veiller au respect des libertĂ©s individuelles et collectives de plus en plus menacĂ©es au Burkina Faso », a dĂ©clarĂ© la coordinatrice du Mouvement M30 Naaba Woobgo.

 

YĂ©li Monique Kam fustige par ailleurs, le refus de la dĂ©lĂ©gation spĂ©ciale de la commune de Ouagadougou d’autoriser ladite manifestation, mais se fĂ©licite d’avoir posĂ© la problĂ©matique de la politique Ă©trangĂšre de la France sur la scĂšne des dĂ©bats burkinabĂš.

 

Aziz Zoulabou et Yaya Diomandé

Laisser un commentaire