🔮 ALERTE – Le gouvernement condamne « sans rĂ©serve et sans ambiguĂŻté » les propos haineux (DĂ©claration)

Le gouvernement a condamnĂ©, jeudi, les propos haineux vĂ©hiculĂ©s dans des audios sur les rĂ©seaux sociaux, et appelant entre autres aux meurtres et Ă  l’épuration ethnique dans le pays.

« Les récents audios qui circulent depuis quelques jours sur les réseaux sociaux,
dans les groupes WhatsApp en l’occurrence, viennent nous rappeler la nĂ©cessitĂ©
d’agir rĂ©solument et fermement avant que l’irrĂ©parable ne se produise », peut-on lire dans la dĂ©claration du gouvernement.

Le gouvernement qualifie ces « propos d’une extrĂȘme gravitĂ©, qui n’ont d’Ă©quivalence que les dĂ©rives de radio mille collines qui ont conduit, dit-il, au genocide rwandais, une des pires tragĂ©dies de l’humanitĂ© et de laquelle, explique toujours le gouvernement, nous devons savoir tirer des leçons.

« Il est question d’appels directs et actifs au meurtre, Ă  des tueries de masse, Ă 
l’Ă©puration ethnique et Ă  la sĂ©dition : le ton et les mots utilisĂ©s donnent froid au dos et tĂ©moignent de la gravitĂ© de la situation », indique la dĂ©claration.

Pour le gouvernement, il s’agit lĂ  bien de discours haineux, subversifs, dangereux et inacceptables « dans un pays riche et diversifiĂ© comme le Burkina Faso ». Ces propos « appellent de notre part une condamnation sans rĂ©serve et sans ambiguĂŻté », note la dĂ©claration signĂ©e par le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo.

Le gouvernement rassure engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces propos. « Toutes les consĂ©quences de droit vont ĂȘtre tirĂ©es de ces propos assumĂ©s », assure le gouvernement.

« Il nous faut déconstruire ces discours haineux qui mettent à mal la cohésion et
l’unitĂ© nationale », a indiquĂ© la dĂ©claration du gouvernement.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire