🔴 CSC – Le Centre national de presse Norbert Zongo dénonce « une volonté politique (…) de caporaliser l’institution »

Dans un communiqué, dont Oméga Médias a obtenu copie, le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) dit regretter le « blocus » qui perdure au Conseil supérieur de la Communication (CSC) « par la faute de l’autorité politique ».

Le décret présidentiel qui doit entériner l’élection du président et du vice-président du CSC se fait toujours attendre et laisse penser à « une manœuvre purement politicienne » selon les auteurs du communiqué de presse.

Dans cette déclaration rendue publique ce 03 juillet, le Centre national de presse Norbert Zongo et des organisations professionnelles des média expriment leur inquiétude face aux « atteintes et des menaces d’attentats contre les libertés » et à la situation du CSC dont le fonctionnement, disent-ils, est « bloqué par des procédures judiciaires et une volonté politique manifeste de caporaliser l’institution. »

« Aux dernières nouvelles, des informations font état d’une volonté de dissoudre le collège des conseillers ou l’institution sur le prétexte de la crise » révèle le communiqué signé par le président du comité de pilotage du Centre national de presse Norbert Zongo.

Pour le CNP-NZ cela constitue un « précédant grave » qui « va consacrer la mort définitive de l’autorité de régulation ».

Tout en rappelant que le CSC est une « institution vieille de 27 ans » et « le fruit de sacrifices continus », il appelle l’ensemble des médias et des Organisations professionnelles à « rester mobilisés (…) contre toute atteinte à la liberté et à l’indépendance de la presse au Burkina Faso. »

Adam’s Kaled Ouédraogo

Laisser un commentaire