Burkina – Santé mentale : l’autre calvaire des PDI

Le Burkina Faso compte actuellement plus de deux millions de déplacés du fait du terrorisme. A l’image de certaines villes, Ouahigouya chef-lieu de la province du Yatenga, Région du Nord accueille au quotidien des populations fuyant les villages pour préserver leur vie. Traumatisées parce qu’ayant, assisté à l’exécution d’un proche, femmes et enfants tombent dans un psycho-traumatisme après leur fuite. C’est ainsi que dans la cité de Naaba Kango, des femmes ont des problèmes de santé mentale et sont dirigées vers l’association Sauvons le Reste (SAULER) qui œuvre pour l’assistance des personnes handicapées psychosociales.

Reportage de Joël Soré

Laisser un commentaire