🔮 ALERTE – L’UNIR-MPS met en garde le MPSR « contre toute vellĂ©itĂ© d’étouffement des opinions plurielles ». (CommuniquĂ©)

L’Union pour la renaissance Mouvement patriotique sankariste (UNIR-MPS) a mis en garde, dimanche, le pouvoir du MPSR « contre toute vellĂ©itĂ© d’étouffement des opinions plurielles ». Le parti dirigĂ© par Me BĂ©nĂ©wendĂ© Sankara dit ĂȘtre victime de censure par la RTB Radio, la radio nationale.

« [Le] parti, l’Union pour la renaissance Mouvement patriotique sankariste (UNIR-MPS) Ă  travers son SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral Adjoint, Dr NathanaĂ«l Congo a participĂ© en compagnie d’autres intervenants Ă  l’émission A vous de juger de la RTB Radio. L’émission enregistrĂ©e le 29 juillet dernier, devrait ĂȘtre diffusĂ©e ce dimanche 31 juillet 2022 Ă  11h00 », peut-on lire dans le communiquĂ© du parti qui poursuit que contre toute attente, la diffusion sera annulĂ©e pour des motifs de censure.

« Cette façon d’agir des premiers responsables de la RTB Radio vient rappeler au vaillant peuple burkinabĂš la longue lutte pour les libertĂ©s individuelles et collectives, notamment, la libertĂ© d’expression.
Mieux, en dĂ©cidant d’empĂȘcher des burkinabĂš de s’exprimer sur des sujets concernant la vie de la Nation, la RTB Radio qui a certainement agi sous des ordres du pouvoir en place, porte atteinte au droit Ă  l’information plurielle et aux dĂ©bats contradictoires, gage de toute dĂ©mocratie », a indiquĂ© l’UNIR/MPS.

« Face Ă  cette forfaiture de plus de plus rĂ©currente Ă  l’égard de la presse, l’UNIR-MPS s’insurge contre cette pratique rĂ©trograde qui rappelle une autre Ă©poque sombre de la vie politique de notre pays et surtout indigne d’un mĂ©dia de service public », s’est indignĂ© le parti.

Le parti dit mettre en garde le pouvoir du MPSR contre toute vellĂ©itĂ© d’étouffement des opinions plurielles.

« Enfin, l’UNIR/MPS tient Ă  prendre l’opinion nationale et internationale Ă  tĂ©moin sur les tentatives de remise en cause de la libertĂ© d’expression orchestrĂ©es par le rĂ©gime de Transition », a ajoutĂ© le parti.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire