🔮 « Je demande pardon au peuple burkinabÚ ». (Blaise CompaorĂ©)

L’ancien PrĂ©sident Blaise CompaorĂ©, en exil depuis prĂšs de 8 ans en CĂŽte d’Ivoire a demandĂ©, mardi, « pardon au peuple burkinabÚ » et Ă  toutes les victimes de son rĂ©gime de 27 ans. Il a fait parvenir une lettre par Aly Coulibaly, conseiller spĂ©cial de Alassane Ouattara et Djamila CompaorĂ©, sa fille, au PrĂ©sident Damiba.

« Je demande pardon au peuple burkinabĂš pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon magistĂšre plus particuliĂšrement Ă  la famille de mon frĂšre et ami Thomas Isidore NoĂ«l Sankara », affirme Blaise CompaorĂ© dans sa lettre lue depuis Kosyam, le palais prĂ©sidentiel, par le porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo.

« J’assume et dĂ©plore, du fond du cƓur, toutes les souffrances et drames vĂ©cus par toutes les victimes durant mes mandats Ă  la tĂȘte du pays et demande Ă  leurs familles de m’accorder leur pardon », dĂ©plore l’ancien PrĂ©sident.

« Je souhaite que nous puissions aller de l’avant dĂ©sormais pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancĂȘtres, ensemble, dans un esprit de patriotisme, donnons-nous la main pour taire dĂ©finitivement nos querelles et rancƓurs », note Blaise CompaorĂ© qui affirme qu’il est « important aujourd’hui, de travailler au recouvrement de l’intĂ©gritĂ© territoriale, Ă  la reconstruction et la promotion d’un
environnement favorable Ă  l’Ă©panouissement durable pour tous ».

« C’est l’unique voie, qui permettra ainsi de mettre fin Ă  nos incomprĂ©hensions et conflits intercommunautaires pour lutter efficacement contre le terrorisme qui a tant saignĂ© notre pays et Ă©branlĂ© ses fondements », rassure l’ancien chef d’Etat.

« J’appelle tous nos compatriotes, filles et fils
du pays, de l’intĂ©rieur comme de l’extĂ©rieur, Ă  une union sacrĂ©e, Ă  la tolĂ©rance, Ă  la retenue, mais surtout au pardon pour que prĂ©vale l’intĂ©rĂȘt supĂ©rieur de notre Nation », a-t-il insistĂ©.

Blaise CompaorĂ© Ă©tait Ă  Ouagadougou le 8 juillet dernier. Il a pris part Ă  une rencontre d’anciens chefs d’Etat initiĂ©e par le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba. Sur cinq anciens prĂ©sidents attendus, seulement Blaise CompaorĂ© et Jean-Baptiste OuĂ©draogo ont pris part Ă  la rencontre. Roch KaborĂ©, Isaac Zida et Michel Kafando Ă©taient absents pour diverses raisons.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire