🔴 Réconciliation nationale : 65,7 milliards de F CFA à distribuer à une première liste de victimes

Le processus de la réconciliation nationale voulu par l’ancien président Roch Kaboré et poursuivi par Paul Henri Damiba évolue vers l’indemnisation des victimes de différents événements qui ont marqué l’histoire du pays. Selon le ministre d’État Yéro Boly chargé de la question, des chèques seront émis dans les « tout prochains jours » au profit de certaines victimes et ayants droits.

Il s’agit notamment des dossiers liés à l’insurrection populaire de 2014 et au coup d’état de 2015, mais aussi des dossiers relatifs à des conflits entre agriculteurs et éleveurs dans la région du Sud-Ouest, et au contentieux administratif des 27 militaires condamnés pour motif de tentative de coup d’état en 1996.

Pour les autres dossiers, le traitement se poursuit. Au total, ce sont plus de 35 mille dossiers qui sont sur le bureau du ministre d’État chargé de la cohésion sociale et de la réconciliation nationale. « Le bilan provisoire arrêté par le HCRUN et le ministère de la réconciliation nationale fait état de plus de 5600 dossiers collectifs et 30000 dossiers individuels de 1960 à 2015 », a indiqué le ministre.

A ces dossiers s’ajoutent ceux de plus de 7000 travailleurs déflatés des années 1990 suite aux licenciements liés aux programmes d’ajustement structurel et ceux des 600 anciens étudiants Burkinabè à Cuba, encore appelés les « orphelins de Sankara ».

A toutes ces catégories de « victimes » qui attendent d’être indemnisées, Yéro Boly a promis une oreille attentive. « Notre objectif est que vous soyez correctement indemnisés », a-t-il assuré.

Abdoul Fhatave Tiemtoré

Laisser un commentaire