BURKINA FASO / CEDEAO : Le médiateur Mahamadou Issoufou à l’écoute de la classe politique

Le médiateur de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour le Burkina Faso a rencontré vendredi soir la classe politique burkinabè. Mahamoudou Issoufou qui est sa deuxième visite de travail au Burkina Faso a dit être venu à l’écoute des acteurs politiques, pour mieux comprendre la situation socio-politique du Burkina Faso, afin de mieux jouer son rôle de facilitateur.

A en croire le Dr Ablassé Ouédraogo, président du parti Le Faso autrement et porte-parole de la composante « Autres partis », l’homme d’Etat nigérien a saisi l’occasion pour décrire et expliquer son rôle, qui, dans les faits, n’est pas un rôle de médiateur, mais celui de facilitateur. De ce point de vue, il a à faire un travail de rapprochement entre le Gouvernement du Burkina Faso et la CEDEAO, dans le sens d’une sortie de crise.

Avec la classe politique burkinabè, les échanges ont porté sur la durée de la Transition, le chronogramme de la Transition, la situation de Roch Marc Christian Kaboré et le mécanisme de suivi et d’évaluation. Sur chacun des points à l’ordre du jour, les leaders politiques ont pu exprimer leur vision et points de vue.

Le facilitateur Mahamoudou Issoufou a dit avoir écouté avec attention et avec beaucoup d’intérêt les analyses des uns des autres sur « la situation très difficile que traverse le Burkina Faso ». Il lui revient de faire un exposé de cette situation lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO qui s’ouvre ce dimanche à Accra au Ghana. Car le Burkina Faso, suspendu de la CEDEAO, n’y sera pas représenté.
La classe politique burkinabè a souhaité que le facilitateur travaille dans la dynamique de maintenir le dialogue entre le Burkina Faso et la CEDEAO, question d’éviter d’éventuelles sanctions contre le Burkina Faso.

Paul-Miki Roamba

Laisser un commentaire