🔮 Kenya – Corruption – Vers le port obligatoire de camĂ©ras corporelles par le personnel des impĂŽts ?

A l’image des Ă©lĂ©ments de la police dans certains pays, les agents des impĂŽts du Kenya porteront bientĂŽt des camĂ©ras portatives. « C’est une trouvaille de l’AutoritĂ© fiscale du Kenya (KRA) qui entend ainsi lutter contre la corruption », a dĂ©clarĂ© le commissaire gĂ©nĂ©ral de la KRA dans les colonnes de Business Daily, un quotidien local.

Ces dispositifs de surveillance, selon les premiers responsables de la KRA, seront utilisĂ©s sur le personnel du service national des impĂŽts, les employĂ©s des douanes et du contrĂŽle aux frontiĂšres. Certains membres du personnel des impĂŽts sont suspectĂ©s « d’avoir aidĂ© Ă  dĂ©douaner frauduleusement des marchandises et Ă  modifier des dĂ©clarations de revenus pour aider certains usagers de ces services Ă  esquiver le paiement des droits ».

Cette idĂ©e « lumineuse » des autoritĂ©s kenyanes de mettre les nouvelles technologies numĂ©riques au service de lutte contre la corruption fait penser Ă  l’annonce faite par le Ghana, il y a quelques annĂ©es, de supprimer les poches sur les tenues des policiers toujours dans l’optique de barrer la route Ă  la corruption.

Adam’s Kaled OuĂ©draogo

Laisser un commentaire