Prix « Martin Ennals » : Daouda Diallo célébré à son retour à Ouagadougou

Lauréat du prix « Martin Ennals » 2022 qui célèbre des défenseurs des Droits humains, Daouda Diallo est de retour au Burkina Faso. Il a été accueilli lundi soir à l’aéroport international de Ouagadougou par des amis et sympathisants, et une délégation ministérielle conduite par le Ministre de la Justice et des Droits humains Barthelemy Kéré.

C’est le 2 juin que Daouda Diallo a reçu son prix à Genève en Suisse. Secrétaire général du Collectif contre l’Impunité et la Stigmatisation des Communautés (CISC), il documente les violations des droits humains commises dans le cadre du conflit armé qui ébranle le Burkina Faso.

Le défenseur des Droits de l’Homme a confié être « fier d’appartenir à un pays où il y a un espace démocratique, où le droit à la dignité humaine est une préoccupation pour les autorités ».

Ce prix, qui est considéré comme l’équivalent du prix Nobel des Droits Humains, est pour lui « une invitation à persévérer dans l’excellence et bien faire son travail » surtout dans une période ou le Burkina Faso est confronté à des défis liés à la lutte contre le terrorisme.

Ce trophée pour le Burkina est « un symbole » a déclaré le Ministre de la Justice et des Droits Humains Barthelemy Kéré qui considère désormais le lauréat comme « un ambassadeur des droits humains au Burkina Faso ».

Deux autres défenseurs des Droits de l’Homme ont reçu le Prix Martin Ennals. La journaliste Vietnamienne Pham Doan Trang et Abdul-Hadi Al-Khawaja du Bahreïn. Deux lauréats qui sont actuellement emprisonnés dans leurs pays.

                                                                                                   Bernabé Kabré

Laisser un commentaire