🔮 Mali – Au moins 20 civils et un Casque bleu tuĂ©s dans le nord du pays

Le nord du Mali de nouveau pris dans la spirale de la violence: des hommes armĂ©s ont tuĂ© au moins 20 civils prĂšs de la ville de Gao et un Casque bleu est mort dimanche Ă  Kidal, dans le nord de ce pays sahĂ©lien oĂč la situation sĂ©curitaire se dĂ©tĂ©riore.

«Des terroristes criminels ont assassinĂ© samedi au moins vingt civils dans plusieurs hameaux de la commune d’Anchawadj», Ă  quelques dizaines de kilomĂštres au nord de Gao, a assurĂ© par tĂ©lĂ©phone Ă  l’AFP un responsable de la police de la rĂ©gion sous couvert d’anonymat.

Un autre responsable policier Ă  Bamako, Ă©galement sous couvert de l’anonymat, a confirmĂ© Ă  l’AFP «l’assassinat samedi d’une vingtaine de civils Ă  Ebak Ă  35 km au nord de Gao, et dans des localitĂ©s voisines», Ă©voquant «un acte perpĂ©trĂ© par des criminels armĂ©s».

«Les jihadistes ont assassinĂ© samedi 24 civils dans la commune de Anchawadj. C’est la panique gĂ©nĂ©rale», a pour sa part affirmĂ© une autoritĂ© locale Ă  l’AFP.

Aucune autre source n’a confirmĂ© que les jihadistes Ă©taient les auteurs des attaques.

Mais dans cette immense rĂ©gion sahĂ©lienne, les attaques des jihadistes affiliĂ©s au groupe Etat islamique au grand Sahara (EIGS) sont de plus en plus frĂ©quentes et leur champ d’action s’élargit.

Les maigres informations remontant de cette zone reculĂ©e et difficilement accessible font Ă©tat de centaines de civils tuĂ©s et de milliers de dĂ©placĂ©s ces derniers mois dans les rĂ©gions de MĂ©naka, prĂšs de la frontiĂšre avec le Niger, et de Gao plus Ă  l’ouest.

Mercredi, le mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA), un des groupes luttant contre les jihadistes, a assurĂ© que 22 personnes avaient Ă©tĂ© tuĂ©es par «des hommes armĂ©s» dans la localitĂ© d’Izingaz, dans la rĂ©gion de MĂ©naka. Aucune autre source n’a confirmĂ© ou infirmĂ© l’information.

Avec AFP

Laisser un commentaire