SND : 2 400 appelés volontaires pour l’année 2022

Comme chaque année depuis des décennies, la direction générale du service national pour le développement, SND, recrute des appelés volontaires. Durant la formation, certains apprendront au sein de l’administration, d’autres iront dans des centres de formation et un troisième groupe épaulera les sapeurs-pompiers. C’est dans ce cadre que des autorités ont lancé le recrutement de la 77e promotion du SND à Koudougou le jeudi 16 juin 2022.

A cette cérémonie, deux personnes ont eu la chance d’être désignées comme membres de cette promotion des appelés volontaires avant les autres.

 

Rasmata Bagué en fait partie. Elle à qui le ministre des sports a attribué le ‘’passeport’’ par tirage au sort. ‘’En venant ici, je n’étais pas certaine d’avoir cette chance. Cette formation que j’aurai pendant cette période va m’aider à comprendre un peu le fonctionnement de l’administration de mon pays’’. Pour espérer avoir la chance comme elle, de nombreux jeunes de 18 à 30 ans ont sacrifié leur sommeil comme Rosine Somé. ‘’Je suis venue au gouvernorat autour de 5h30 pour le tirage du service national pour le développement. Le SND est une bonne chose pour les jeunes. Il leur permet d’affronter les réalités de la vie’’. Tous ne seront pas retenus car le SND dit avoir des contraintes budgétaires.

Cette formation de 12 mois est une opportunité pour les jeunes retenus d’acquérir des compétences spécifiques pouvant les servir à l’avenir. ‘’ On leur dit que c’est surtout l’engagement patriotique et non la rémunération qu’ils perçoivent. Quand vous prenez un jeune qui a sa maitrise qu’on met à la disposition de l’administration et qui reçoit 40 000FCFA à la fin du mois, vous comprendrez que c’est son engagement. Cette formation a l’avantage d’accompagner l’amélioration de son employabilité sur le marché du travail’’, renchérit Aguiratou Tou, présidente du conseil d’administration du SND.

Ce sont au total, 2 400 jeunes issus de toutes les couches sociales, de tous les niveaux d’études, de divers profils professionnels des 13 régions du pays qui formeront le contingent de cette année. Parmi eux, 1 700 iront dans l’administration publique, 600 appelés seront formés dans des centres de production et de formation et 100 autres serviront dans le domaine de la protection civile aux côtés des sapeurs-pompiers.

Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire