🔮 ALERTE Seytenga – De 50, le bilan provisoire passe Ă  79 morts selon le gouvernement

L’attaque de Seytenga dans le SĂ©no (Sahel) dans la nuit de samedi Ă  dimanche a fait 79 morts. Le porte-parole du gouvernement avait annoncĂ© 50 morts lundi soir. Mardi matin, le gouvernement annonce que les unitĂ©s d’intervention dĂ©ployĂ©es dans la commune de Seytenga ont retrouvĂ© 29 nouveaux corps.

« Ce chiffre s’ajoute Ă  la cinquantaine de corps sans vie dĂ©jĂ  trouvĂ© portant le bilan provisoire des victimes des tueries Ă  79 morts », indique le communiquĂ© du gouvernement qui prĂ©cise que les unitĂ©s continuent de fouiller pas Ă  pas les concessions et que leur progression est ralentie par la probabilitĂ© d’Engins explosifs improvisĂ©s (IED) placĂ©s par les terroristes pour miner le site.

« Je vous en prie. Mettons-nous ensemble pour lutter contre le terrorisme. Nous n’avons plus le temps Ă  perdre. Nous avons juste des secondes Ă  rattraper », avait dĂ©clarĂ© lundi soir Lionel Bilgo, le porte-parole du gouvernement en confĂ©rence de presse.

Le PrĂ©sident du Faso a signĂ©, lundi nuit, un dĂ©cret portant deuil national de 72 heures allant du mardi 14 juin Ă  00 heure au jeudi 16 juin Ă  24 heures, en mĂ©moire aux victimes de l’attaque perpĂ©trĂ©e contre les populations civiles de Seytenga.

Le dĂ©cret prĂ©cise que pendant la pĂ©riode du deuil les drapeaux sont mis en berne sur les Ă©difices publics et les reprĂ©sentations du Burkina Faso Ă  l’Ă©tranger. D’autre part, les rĂ©jouissances populaires et les manifestations Ă  caractĂšre festifs sont interdites.

Multiplication des attaques dans la zone

Dimanche, 4 policiers ont Ă©tĂ© tuĂ©s, 2 portĂ©s disparus et 2 autres blessĂ©s dans l’attaque du dĂ©tachement de la Compagnie RĂ©publicaine de SĂ©curitĂ© (CRS), Ă  Yakouta, Seno, rĂ©gion du Sahel, avait annoncĂ© la police dans un communiquĂ©.

Avant cela, jeudi dernier, 11 gendarmes ont Ă©tĂ© tuĂ©s dans l’attaque de la Brigade Territoriale de Gendarmerie Ă  Seytenga dans la mĂȘme province du SĂ©no.

Non loin de lĂ , samedi, 6 villageois ont Ă©tĂ© tuĂ©s Ă  Alga, dans la commune rurale de Bourzanga (Centre-nord), avaient confiĂ© Ă  OmĂ©ga plusieurs sources locales. Les tĂ©moins sur place avaient Ă©galement indiquĂ© Ă  Omega qu’aprĂšs avoir terrorisĂ© les populations qui ont massivement pris la fuite, les assaillants ont emportĂ© du bĂ©tail des villageois et ont mis le feu Ă  des concessions, avant de disparaitre dans la nature. Une attaque non confirmĂ©e par les autoritĂ©s.

Lamine Traoré

Article prĂ©cĂ©dent🔮 URGENT Seytenga – 79 morts. (Gouvernement)
Article suivantActualité des réseaux sociaux
Lamine TraorĂ© est journaliste depuis prĂšs d’une dizaine d’annĂ©es. Il a intĂ©grĂ© Radio OmĂ©ga en 2013, la principale radio privĂ©e d’information au Burkina. Ce reporter qui a plusieurs fois dirigĂ© le service multimĂ©dia, est aujourd’hui l’un des rĂ©dacteurs de la radio. TrĂšs polyvalent, en radio, au web comme en tĂ©lĂ©vision, Lamine TraorĂ© est confirmĂ© en mars 2018 Correspondant de la Voix de l’AmĂ©rique (VOA Afrique) / Service Afrique francophone. Depuis lors, il rĂ©alise des reportages aussi bien pour la radio que pour la tĂ©lĂ©. Lamine TraorĂ© a beaucoup voyagĂ© et a rĂ©alisĂ© des reportages en Afrique, en Europe et en Asie.

Laisser un commentaire