Triple-saut : Zango écrase la concurrence aux championnats d’Afrique et fonce sur les mondiaux Eugene

En remportant la médaille d’or samedi 11 juin au triple-saut homme aux championnats d’Afrique d’athlétisme, Hugues Fabrice Zango a montré une fois de plus qu’il n’a plus rien à prouver sur le continent. L’enjeu de cette finale se trouvait ailleurs. Connaître les deux autres athlètes qui accompagneront le Burkinabè sur le podium.

Et celà s’est confirmé car dans cette épreuve, seul Zango a pû franchir la barre des 17m (17,34 m précisément). Le Botswanais ThalosangTshireletso arrivé 2e a bondi à 16,77 et l’Algérien Yasser Triki 3e, 16,58m. «Champion d’Afrique encore… de petites victoires importantes pour le Burkina, pour le moral, pour la jeunesse, pour l’espoir…On sait gagner…» a réagi Hugues Fabrice Zango.

Ce qu’il faut surtout saluer ici pour le numéro 3 mondial, c’est son courage et sa persévérance . Le Burkinabè de 29 ans revient en effet d’une longue blessure qui l’a éloigné de plusieurs compétitions internationales. En mars dernier, il était contraint de tirer une croix sur les Championnats du monde d’athlétisme en salle à Belgrade en Serbie. Une absence qui l’a privé de l’or puisqu’il est recordman du monde du triple-saut en salle (18,07) établi en 2021.

Avant de s’envoler pour les Championnats d’Afrique à l’Île Maurice, Hugues Fabrice Zango a répété a Andujar en Espagne. Il a terminé deuxième à ce meeting avec un saut à 17,09 m le 4 juin. A domicile, l’Espagnol Jordan Diaz a enlevé l’or avec 17,30 m.

La plus grande échéance de l’année pour Hugues Fabrice Zango, sera le championnat du monde prévu du 15 au 24 juillet à Eugene, aux Etats-Unis. Médaillé de bronze en 2019 à Doha au Qatar, le Burkinabè ira chercher l’or, et ses adversaires le savent.

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire